Forum-O-Scope

Forum sur les séries télés, le cinéma, la musique, les jeux vidéos, etc...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Derniers sujets
» Brit Pop-1972
Ven 13 Mar 2015 - 15:51 par Pascal

» Les Enfoirés-Toute la vie
Jeu 5 Mar 2015 - 22:41 par kristie

» Nouvelle star - Que deviennent-ils-elles?
Jeu 5 Mar 2015 - 15:33 par kristie

» Brit Pop-1971
Jeu 5 Fév 2015 - 17:59 par Pascal

» Woody Allen
Mar 30 Déc 2014 - 22:46 par Pascal

» Brit Pop-1970
Mer 24 Déc 2014 - 18:28 par Pascal

» coup de coeur et coup de pouce
Sam 13 Déc 2014 - 3:32 par Pascal

» Brit Pop-1969
Mar 2 Déc 2014 - 18:29 par Pascal

» Brit Pop-1968
Mar 18 Nov 2014 - 18:53 par Pascal

Sujets similaires

Partagez | 
 

 Alain Souchon (discographie détaillée)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Alain Souchon (discographie détaillée)   Jeu 18 Juin 2009 - 9:09

Voilà, je lance une nouvelle idée :

Je vais faire sur le forum une présentation/critique des disques d'Alain Souchon, textes que je reprendrais ensuite sur le chronikoscope.

A ces critiques viendront s'ajouter vos commentaires, et avec votre accord, les commentaires les plus intéressants seront repris sur le site.

Je compte faire une rubrique "Chanteurs Français" sur le site avec entre autres Alain Souchon, Laurent Voulzy, Jean-Jacques Goldman, Jacques Higelin et peut-être d'autres ensuite.
Mes textes sur Serge Gainsbourg seront d'ailleurs transférés dans cette nouvelle rubrique.

J'attends beaucoup de votre collaboration à toutes et à tous.

Tout post qui ne sera pas en rapport de très près avec le sujet de cette rubrique sera éliminé sans autres explications et ceci afin d'améliorer la lisibilité de l'ensemble.

_________________


Dernière édition par Pascal le Dim 19 Juil 2009 - 11:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Jeu 18 Juin 2009 - 9:36

J'AI DIX ANS (1974)





titres :

petite annonce (Souchon)
les paquebots (Souchon)
la fille du brouillard (Souchon)
partir (Souchon)
c'était un soir (Souchon)

J'ai dix ans (Souchon-Voulzy)
le château (Souchon-Voulzy-Valois)
l'amour 1830 (Souchon)
les oiseaux (Souchon)
Londres sur Tamise (Souchon)
t'aurais dû venir (Souchon)


Alain Souchon à déjà 30 ans lorsque ce premier album sort, cela fait déjà quelques années qu'il enregistre des 45 tours qui n'obtiennent aucun succès et qui n'ont d'ailleurs jamais été réédité.

Le plus vieux titre connu d'Alain Souchon est "l'amour 1830" qui obtient un petit succès en 1973 et avec lequel il remporte le concours de la rose d'or d'Antibes.
Souchon donne à l'époque dans la chanson de variété avec moult violons et choeurs.
C'est d'ailleurs le ton de l'album, ce qui en fait probablement l'un des moins bons de toute sa discographie.
Alain Souchon lui même n'a que peu d'affection pour ses deux premiers albums.

C'est pendant l'enregistrement de ce disque qu'on lui présente Laurent Voulzy qui lui aussi végète depuis quelques années, sortant des 45 tours sans le moindre succès.

L'entente entre les deux jeunes chanteurs est immédiate et donne naissance à l'une des plus belle et fructueuse association de la chanson française.

Laurent Voulzy ne produit qu'une moitié de l'album et ne compose que deux mélodies pour Alain mais on sent la différence.
"J'ai dix ans" deviendra d'ailleurs un tube énorme à l'époque, avec son accompagnement simple mais efficace à la guitare acoustique, sans choeurs et sans orchestre qui alourdissent les autres titres de cet album.

HIGHLIGHTS :

"Partir"

L'univers d'Alain Souchon est déjà là : un rejet de la société moderne et l'évasion à travers le rêve.

(Le monde est tellement monotone
on y rencontre plus personne
les gens sont cachés derrière des murs bétons, derrière des murs prisons.

Partir, partir en dirigeable
partir n'importe où mais partir
partir et ne plus revenir.)


"C'était un soir"

Une très belle mélodie et un emprunt aux Rolling Stones (Lady Jane).
On sent l'influence de Voulzy sur ce titre.

(C'était un soir, comme tous les soirs
sur le journal y avait des mots
y avaient les Stones à la radio qui pleuraient.

Mais c'est un soir comme tous les soirs
au bout de mon lit passent des autos
au bout de ma vie coulent des bateaux, mes bateaux.)


"J'ai dix ans"

Une chanson qui m'avait beaucoup marqué (j'avais 12 ans à l'époque donc....) et première étincelle de génie entre Souchon et Voulzy.

D'aussi loin que je me souvienne, c'est la première chanson parlant d'un adulte voulant garder une âme d'enfant, thème extrêmement moderne à l'époque.

(J'ai dix ans
je sais que c'est pas vrai mais j'ai dix ans
laisser-moi rêver que j'ai dix ans
ça fait bientôt quinze ans que j'ai dix ans
ça parait bizarre mais si tu me crois pas hé!
t'ar ta gueule à la récré)


"Londres sur Tamise"

Très belle mélodie, et je partage complètement son amour pour London et pour Mccartney .


(Près de Londres sur Tamise
la grande rivière trop grise
la maison aux volets verts
dis moi, dis, t'en souviens-tu?

Nos baldaquins de fortune
accrochés au clair de lune
les chansons de Mccartney
dis moi, dis, t'en souviens-tu?)


Pour résumer, l'un des moins bons albums d'Alain Souchon, dans le plus pur style de la variété française des années 70, à l'exception de "J'ai dix ans" déjà plus moderne et "C'était un soir".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
kristie
Admin en second
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6599
Age : 49
Localisation : Fenain dans le nord
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Jeu 18 Juin 2009 - 12:04

C'est une excellent idée, j'adore souchon et j'ai l'intégrale chez moi, je les écoute à nouveau et je mets un petit laïus dès que je peux.
Voici le lien de son site, il est excellent (fait par son fiston!)

http://www.alainsouchon.net/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kristieblog.centerblog.net/
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Jeu 18 Juin 2009 - 12:12

merci pour le lien et je me réjouis de tes commentaires/critiques. excellent

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Jeu 18 Juin 2009 - 14:13

J'aimais bien Souchon à l'époque mais je m'en suis lassée. Il a annoncé qu'il allait prendre sa retraite à moment donné mais il a réitéré & me semble un peu has been désormais.
Dans la même génération je préfère Francis Cabrel. Cela n'engage que moi.
Revenir en haut Aller en bas
kristie
Admin en second
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6599
Age : 49
Localisation : Fenain dans le nord
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Jeu 18 Juin 2009 - 17:23

Donc, je viens de réécouter cet album. En effet, d'accord avec toi, les orchestrations sont un peu vieillotes.
Pour les textes, des thèmes déjà présents que l'on retrouve tout au long de sa carrière, les bateaux, la fuite du monde urbain avec un dirigeable pour cette première fois, une fée qui l'entraine dans une rivière (Viviane?), l'enfance...
Je ne vais pas revenir sur les chansons que tu as déjà traitées ( je suis d'accord avec ton analyse...), je vais juste parler de quelques autres...

Pour La fille du brouillard
Étrangement sortie de l'eau,
Une fille dans les roseaux
Très doucement m'a pris la main
Pour faire l'amour dans le matin

Étrangement vêtue d'un voile,
Elle m'a mené dans les étoiles
On est resté une heure, un an
Un mois, un siècle ou deux mille ans

Voici les quelques paroles qui m'ont fait pener à Viviane quand on sait l'influence qu'a la Bretagne chez Souchon et Voulzy, je pense que c'est pertinent. Par contre, la mélodie est vraiment médiocre.

L'amour 1830
Dans le parc, au point du jour,
Elle voulait qu'on se promène.
Je devais lui faire la cour
Mais pas l'amour. (2x)

Elle commençait un poème
Et s'enfuyait en pleurant,
De loin, me criait : "Je t'aime."
Dans le vent, oui, dans le vent.


Chanson dont le texte est assez délicat et j'avoue que j'ai repensé à tous ces textes littéraires du 19 ème, j'imagine cette jeune femme en crinoline, passionné et prude. L'évocation est assez réussie et je comprends qu'elle ait eu un prix mais un petit bémol sur l'utilisation de la harpe et de l'orchestration un peu grandiloquente derrière...
Voilà ma modeste contribution...

On peut écouter des extraits sur son site dans discographie
http://www.alainsouchon.net/#/Disco

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kristieblog.centerblog.net/
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Jeu 18 Juin 2009 - 22:49

C'est assez marrant comme Souchon donnait dans le romantisme suranné à l'époque avec "l'amour 1830" mais je pense aussi à la reprise du "galant niais" sur l'album suivant, un poème du 15e siècle, style qu'il a rapidement abandonné.

Heureusement qu'il a rapidement trouvé son style.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Jeu 18 Juin 2009 - 22:52

et tu doit avoir raison pour la dame du lac, je n'avais pas fait le rapprochement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
kristie
Admin en second
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6599
Age : 49
Localisation : Fenain dans le nord
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Ven 19 Juin 2009 - 9:45

C'est une interprêtation possible je pense surtout avec l'évocation du temps qui semble disparaitre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kristieblog.centerblog.net/
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Ven 19 Juin 2009 - 10:36

Entre 1974 et 1976, une nouvelle scène absolument passionnante, d'auteurs-compositeurs-interprètes naît en France : Michel Jonasz, Renaud, Francis Cabrel, Daniel Balavoine, JJ Goldman au sein du groupe Taï Phong, Gotainer, Lavillier, ce qu'on appellera bientôt la nouvelle chanson française, tranchant avec la scène yé-yé vieillissante des 60's.

Un nouveau langage moderne, n'ayant pas peur d'aborder des sujets encore tabou ou de mettre en valeur ses peurs et ses faiblesses, chose impensable pour les chanteurs de variété à paillette de l'époque.
Une scène influencée par la pop anglaise et Serge Gainsbourg (grosse influence sur la façon de manier les textes) mais qui ne renie pas ses glorieux aînés, de Barbara à Brassens.

Jacques Higelin fait du punk-rock deux ans avant les anglais, France Gall trouve une deuxième vie en devenant la muse de Michel Berger, Véronique Sanson enregistre ses disques avec les musiciens de Stephen Stills à Los Angeles.

Alain Souchon est lui à la pointe de cette scène avec des textes poétiques originaux et très personnels, aidé musicalement par un mélodiste de génie nommé Laurent Voulzy.


BIDON (1976)



Le monde change de peau (Souchon-Jonasz)
Le gros pétard (Souchon)
Calin-caline (Souchon-Voulzy)
Qui dit qui rit (Souchon-Voulzy)
S'asseoir par terre (Souchon)

bidon (Souchon-Voulzy)
tout doux (Souchon-Jonasz)
le galant niais (anonyme du 15e siècle-Souchon)
J'appelle (Souchon-Voulzy)
Petit pois (Souchon)
Petit pois-reprise (Souchon)

Une autre belle rencontre musicale et humaine, c'est la rencontre avec Michel Jonasz qui comme Alain n'a pas peur de chanter le mal être, le blues et la nostalgie de l'enfance (le très beau "Les vacances au bord de la mer").
Cette rencontre donne naissance à deux magnifiques chansons sur cet album.

Un album qui montre une nette amélioration par rapport au premier mais qui reste très inégal.
Laurent Voulzy n'est pas encore complètement impliqué sur ce disque, produisant cinq titres seulement et ne composant que 4 musiques.

De très bons titres (voir plus bas) mais d'autres largement dispensables (le gros pétard et le galant niais surtout).

HIGHLIGHTS

"Le Monde Change De Peau"

Un titre signé Souchon-Jonasz qui parle de leur préoccupations écologiques, et qui comme tout titre de ce genre, ne vieillit pas au contraire.

(Le monde change de peau, sera-t-il laid ou bien beau?
Couvert de couleur peinture ou de vert nature?

Dans les journaux et sur les ondes
on sent qu'un monde vient au monde
Mais qu'il soit trop tard ou trop tôt
le monde change de peau.)


"Qui Dit Qui Rit"

Un petit bijou du duo magique dans lequel on retrouve le rejet de la vie moderne et citadine et la nécessité de s'évader.

(Trainer son blues sur le boulevard
dans des cafés, néons blafards,
et voir sa gueule dans une boule de flipper,
qui dit qui rit pis qui pleure.

Fumer ses nuits en lunettes noires,
près d'un juke-box de hasard
et voir sa vie dans un rétroviseur
qui dit qui rit pis qui pleure.)


"S'asseoir Par Terre"

Même remarque que pour la chanson précédente, à l'exception qu'Alain a composé lui même la musique.

(La nuit je dors debout dans un RER
dans mon téléphone tu sais j'entends la mer
Y a pas l'soleil dans ma télé blanche et noire
alors pourquoi pas s'asseoir.

Tu verra bien qu'un beau matin fatigué
J'irais m'asseoir sur le trottoir d'à côté.
Tu verra bien qu'il n'y aura pas que moi
Assis par terre comme ça.)


"Bidon"

Un titre qui m'a marqué à l'époque....Un chanteur connu qui passe à la télé et qui prétend être "bidon"? comment ne pas aimer ce chanteur qui ose montrer ses faiblesses ?
Souchon prend à contre-pied la majorité des stars superficielles de l'époque en costume paillettes et moule burnes.

Je suis fan d'Alain Souchon depuis que j'ai entendu ce titre qui "rock" plutôt bien d'ailleurs.

Laurent Voulzy utilise pour la première fois sa Rickenbaker 12 cordes, popularisée par les Byrds en 1965 sur "Mr. Tambourine Man", la fameuse "Miss Baker" de la chanson "Ricken" que l'on va entendre pas mal sur les prochains albums jusqu'à ce qu'il se la fasse voler.

Alain cite encore une fois les Rolling Stones .

(Elle croyait qu'j'étais chanteur
incognito voyageur,
tournée, sonos, filles en pleurs, admiration.

Faut dire qu'j'avais des talons aiguilles,
le manteau d'lapin d'une fille,
des micro-bracelets au chevilles, exhibition.

Elle me dit "chante moi une chanson"!
J'ai avalé deux-trois maxitons,
puis j'ai bousillé "satisfaction", consternation!

J'suis mal dans ma peau en chanteur très beau,
and I just go with my pince à vélo, j'suis bidon.
J'suis qu'un mec à frime, bourré d'aspirine,
and I just go with my pince à vélo, j'suis bidon.)



"Tout Doux"

Très belle chanson, superbe mélodie à pleurer de Jonasz et texte du même métal.

(C'est un grand bateau à vapeur,
qui t'emporte vers les tiédeurs que je n'ai pas.

J't'entends courir vers l'équateur,
ta voix passe dans mes hauts-parleurs,
je pense à toi, voilà.)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
émi
Marquis
Marquis
avatar

Féminin
Nombre de messages : 340
Age : 31
Localisation : vers Pontarlier
Date d'inscription : 16/01/2007

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Ven 19 Juin 2009 - 13:57

Quand tu feras Goldman, ça risque de m'interesser.
Je connais pas assez Souchon pour le coup. Mais j'avoue que j'aime pas mal ! Foule Sentimentale est pour moi une des meilleures...
Il a de bons textes en général.

Bonne idée de faire ça !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Sam 20 Juin 2009 - 0:38

JAMAIS CONTENT (1977)



TITRES :

Jamais content (Souchon-Voulzy)
J'ai perdu tout ce que j'aimais (Souchon-Voulzy)
Poulailler's song (Souchon-Voulzy)
La p'tite Bill elle est malade (Souchon)
Y a d'la rumba dans l'air (Souchon-Voulzy)

Allo maman bobo (Souchon-Voulzy)
L'autorail (Souchon-Voulzy)
18 ans que j't'ai à l'oeil (Souchon-Voulzy)
Loulou doux (Souchon-Voulzy)
Le p'tit chanteur (Souchon)

Premier chef d'oeuvre avec cette fois-ci Laurent Voulzy à la console et aucun titre à jeter.

Une suite non stop de classiques, difficile de ne pas aimer la faiblesse affichée et la sensibilité d'Alain Souchon.

Voulzy triomphe une première fois à la même époque avec son "rockollection" et il a droit à sa photo sur le verso de l'album.

"Jamais Content"

Un titre d'une modernité incroyable, chant monocorde et enfantin appuyé sur les notes de la Rickenbaker de Voulzy derrière.

(Elle me dit que je pleure tout le temps
que je suis comme un tout petit enfant
qu'aime plus ses jeux sa vie sa maman
elle dit que je pleure tout le temps que je suis
carrément méchant, jamais content

J'ai chopé la mélancolie en faisant des chansons sur mon lit,
une commande pour chanteur pas bien,
fallait qu'j'dise France-Americain.
ça m'a carrément miné, tout dégoûté.)


"J'ai perdu tout ce que j'aimais"

Une chanson pour nous faire pleurer, gros chagrin d'amour.

(Sous mon pull-over pas tranquille
ça fait boum boum c'est pas docile,
elle est partie faire du voilier
avec ce grand crétin frisé.)


"Poulailler's Song"

Superbe chanson contre le racisme.
Ecoutez bien la partie de basse pour comprendre le génie musical de Voulzy.

(Que font ces jeunes assis par terre,
habillés comme des traînes-misère.
On dirait qu'ils n'aiment pas le travail
ça nous prépare une belle pagaille.

Mais comprenez-moi, c'est inquiétant nous vivons des temps décadants.
Mais comprenez-moi, le respect se perd dans les usines de mon grand-père)


"La p'tite Bill elle est malade"

Très belle chanson sur la solitude.

(Bill ma Bill t'es comme tout le monde
quand ça coule de tes yeux ça tombe,
mais c'est pas des confettis, cette pluie.

C'est une vieille maladie poisseuse,
un sacré manque d'amour qui creuse.
Dans nos villes dans nos campagnes ça gagne)


"Y a d'la rumba dans l'air"

Je ne suis pas super fan de ce morceau, mais j'aime bien les pastiches de musique à l'ancienne comme les anglais d'ailleurs aiment bien en faire.

"Allo maman bobo"

J'ai adoré ce titre à l'époque, j'ai encore les frissons quand je l'écoute aujourd'hui.

(Traîne fumée, j'me retrouve avec mal au coeur
j'ai vomi tout mon quatre heure,
fêtes, nuits folles avec les gens qu'ont du bol,
maintenant qu'j'fais du music hall.
J'suis mal à la scène et mal en ville
peut-être un petit peu trop fragile....

Allo maman bobo....
Maman comment tu m'as fait, j'suis pas beau
Allo maman bobo...

Moi j'voulais les sorties de port à la voile
la nuit barrer les étoiles,
moi les chevaux, l'revolver et l'chapeau clown,
la belle Peggy du saloon.
J'suis mal en homme dur et mal en p'tit coeur,
peut-être un p'tit peu trop rêveur.)

"18 ans que j't'ai à l'oeil"

Superbe chanson très émouvante sur son père, Pierre Souchon, décédé en 1959 .
Il cite également son premier fils qui porte d'ailleurs son nom.

(18 ans que j't'ai à l'oeil,
t'es à Bagneux dans les feuilles
je vais jamais te voir j'aime pas ça
mais je te joue de l'harmonica,
t'es dans ma peau, mes p'tits airs,
un fil débranché, plus d'air,
dans des camion à gas-oil,
qui tapent dur sous les étoiles.

Tu m'a manqué bien des fois
mais aujourd'hui y a chez moi
une petite boule blonde qui s'appelle comme toi.)


"Le p'tit chanteur"

Chanson ironique et auto critique sur les mésaventures des pauvres chanteurs malheureux.
Grosse influence des Kinks sur ce titre.

(T'es pas vraiment chanteur
t'es pas vedette en couleur
pauv' ton coeur
y a pas ton électro-cardio dans les journaux.
Ton chagrin sur le dos, t'es un escargot)



Il manque "l'autorail" et le rock "Loulou doux" qui ne sont pas moins bons pour autant.

_________________


Dernière édition par Pascal le Sam 20 Juin 2009 - 0:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Sam 20 Juin 2009 - 13:27

J'ai créé ma rubrique "chanson française" sur le site.

J'y ai déjà placé les liens vers les textes d'Ange et de Serge Gainsbourg.

Petit message perso à Kristie, si tu te sens inspiré pour me faire un montage photo pour cette rubrique, n'hésite pas ce sera avec un grand plaisir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
kristie
Admin en second
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6599
Age : 49
Localisation : Fenain dans le nord
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Sam 20 Juin 2009 - 18:27

ok, pas de souci, je regarde ça la semaine prochaine. Tu vas trop vite dans tes posts je viens juste d'écouter l'album d'avant, j'ai un train de retard!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kristieblog.centerblog.net/
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Sam 20 Juin 2009 - 23:32

c'est pas grave poste quand tu a le temps, de toutes manières je recoudrais les morceaux ensemble plus tard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Dim 21 Juin 2009 - 13:15

J'ai publié nos textes sur le premier album d'Alain Souchon sur le site, n'hésite pas à me dire ce que tu en pense.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
kristie
Admin en second
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6599
Age : 49
Localisation : Fenain dans le nord
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Mar 23 Juin 2009 - 12:26

Petite contribution sur L'album Bidon.
Rien à ajouter sur ce que tu as dit, je suis tout à fait d'accord.
Le galant niais est vraiment un accident de parcours, c'est affreux!
Par contre, le gros pétard me parle je ne sais pas pourquoi.

"Elle mange des boules de gomme depuis le matin jusqu'au soir,
Si bien, qu'à force, elle a attrapé un gros pétard
Mais quand on se retrouve sous l'édredon, dans le tergal,
Minuit quatre heures dans les étoiles."

"Où vont ces deux petites gouttes bleues
Qui coulent doucement de tes yeux ?
Vers des miroirs faux trafiqués,
Des mannequins, des filles de papier ?
Tu cherches une ligne longiligne,
Une forme sans forme et ça te mine
Et moi je vais jeter tous ces journaux
Féminins où tout est trop beau."

IL parle d'un sujet qui est toujours d'actualité, de l'influence des magazines féminins sur le poids des filles
J'aime beaucoup la métaphore des miroirs faux trafiqués qui rappellent étrangement les photos retouchées actuelles... Pour l'époque, c'était drôlement en avance. Même la musique est guillerette...


Quelques phrases aussi auxquelles je suis sensible dans Petit pois:

"Tu te souviendras, petit pois, le lézard sur les ardoises,
Le chemin pour l'école, les mûres et les framboises.
La ville nous prendra, comme les autres pareil.
Sur le goudron du temps, dessine-moi le soleil."

Encore des évocations nostalgiques sur l'enfance avec un regret de ce temps là, sujet récurrent chez Souchon

Pour Tout doux, (je suis fan de Jonasz) j'aimerai ajouter les sonorités particulières de certains mots comme:
"Voilà je vais rester seul et sans délice,
Un bouquin par ci, du réglisse,
Des chansons vinaigres et grimaces.
Voilà... qui sonne en automne,"

Petite analyse lexicale: l'automne est à la fois nostalgique (bouquin et réglisse, plaisir de la lecture et plaisir des sucreries) et piquant (vinaigre et grimace) et dénote l'état d'esprit de l'auteur qui vient d'être quitté. On sent une certaine neurasthénie

" Comme un voyeur au cinéma,
Je regarde ta bouche, tes seins, tes bras
Et puis je me dis qu'j'ai plus d'amour"

La souffrance chez souchon et Jonasz est douloureuse, profonde et déprimante mais elle reste simple à évoquer, l'être aimé n'est plus là et on la retient par des petits bouts du quotidien, une photo ici...
J'espère que mon analyse est claire...

Voilà ma modeste contribution...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kristieblog.centerblog.net/
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Mar 23 Juin 2009 - 14:53

euh modeste ?

une analyse très claire et tout en profondeur au contraire, bravo, c'est du beau travail.

Pour "le gros pétard" j'avais noté le sens des paroles effectivement plus que jamais d'actualité mais je bloque sur la musique.

Je poste tout ça cet après-midi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
kristie
Admin en second
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6599
Age : 49
Localisation : Fenain dans le nord
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Mar 23 Juin 2009 - 15:26

Je viens du site et c'est cool. Je vais voir pour tes montages dans la semaine...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kristieblog.centerblog.net/
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Mar 23 Juin 2009 - 18:19

J'ai publié la page "Bidon".

J'ai édité ton texte, n'hésite pas à me dire si quelque chose te gêne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Lun 29 Juin 2009 - 14:11

Bon Kristie, j'attendais ta critique de "Jamais Content", mais comme tu mets un peu de temps, je préfère continuer à mon rythme, je recollerais les morceaux ensuite sur le site.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Lun 29 Juin 2009 - 14:13

TOTO 30 ANS, RIEN QUE DU MALHEUR (1978)



Titres :
Le bagad de Lann Bihoué (Souchon-Voulzy)
Frenchy bébé blues (Souchon)
Le dégout (Souchon-Voulzy)
L'amour en fuite (Souchon-Voulzy)
Nouveau (Souchon-Voulzy)

Papa mambo (Souchon-Voulzy)
Cosy corner (Souchon)
Toto 30 ans (Souchon-Voulzy)
Lulu (Souchon)
J'étais pas là (Souchon)
Bagad-reprise (Souchon-Voulzy)

Une deuxième réussite majeure, peut-être le plus bel album d'Alain Souchon avec un chef d'oeuvre dans le chef-d'oeuvre : Le Bagad de Lann Bihoué, l'un de mes titres préférés.

Peu de choses à jeter, peut-être "Lulu" dont je n'ai jamais compris les paroles.
J'ai cru un instant qu''il s'agissait d'un message à Serge Gainsbourg (le 1er petit Lulu) mais finalement il se trouve que non.
Un texte qui me semble tellement personnel que je ne pense pas que quelqu'un d'autre que lui sache de qui il s'agit.

Petite critique également sur "Papa Mambo", chanson très amusante, mais au texte trop superficiel.

Le must de la première période de sa carrière.

HIGHLIGHTS :

"Le Bagad De Lann Bihoué"

Un titre d'une beauté à couper le souffle et un texte d'une violence inouïe, découverte d'un Souchon plus sombre, prémices d'un Souchon adulte, cynique et désabusé.

Avec ses 7 minutes 41 (plus les 1 minutes 30 de la reprise), c'est également sa chanson la plus longue.

(Tu la voyais pas comme ça ta vie
pas d'attaché-case quand t'étais p'tit,
ton corps enfermé, costume crétin,
t'imaginais pas j'sais bien.

Moi aussi j'en ai rêvé des rêves, tant pis,
tu la voyais grande et c'est une toute petite vie.
Tu la voyais pas comme ça l'histoire
toi c'était tempête et rocher noir.
Mais qui t'a cassé ta boule de cristal,
cassé tes envies rendu banal?
T'es moche en moustache, en laides sandales,
t'es cloche en bancal, p'tit caporal de centre commercial.)


"Frenchy Bébé Blues"

Superbe mélodie et superbe texte, chanson d'amour pour sa femme.

(Un frenchy bébé blues pour dire que j'aime bien cette fille
qu'elle est le palmier soleil dans ma tasse de camomille,
qu'elle fait ma vie, ma maison plus belles,
que quand elle est pas là je dis "où est elle?"

...

Qui c'est qui lit à Pierre le petit Prince
pendant que tu fais le jeune homme en province?)


"Le dégout"

Arrivée des synthés sur ce titre encore une fois très mélancolique sur l'enfance, mais avec une violence en filigrane.

(Ma musique électrique, violons vieux plus magique,
tout se démode c'est tragique,
adieu ma grand-mère zizique,
mais c'était pas pour déplaire,
je vous jure qu'j'aimais ma grand-mère,
si j'ai planqué des micros dans mon cerveau,
c'est qu'j'ai le dégout, le dégout de quoi j'sais pas mais l'dégout)


"L'amour En Fuite"

Le cinéma fait les yeux doux à Alain Souchon et Souchon va convaincre (sauf lui-même) les réalisateurs qui vont lui confier quelques rôles importants, comme celui de Pinpon dans "L'été meurtrier".
Sa première participation au septième art sera avec cette chanson qui servira de thème au film de Truffaut du même nom.

(On était belle image, les amoureux fortiches,
on a monté le ménage, le bonheur à deux, j't'en fiche.
Vite fait les morceaux de verre qui coupent et ça saigne.
La v'la sur le carreau la porcelaine.)


"Nouveau"

Chanson revancharde et très drôle sur le jeunisme et le désir de nouveauté, s'offrant même une autocritique sur la nouvelle chanson française.

(Elle croit qu'elle a tout inventé,
pauvre Gainsbourg, pauvre Charles Trenet,
la nouvelle chanson française.

Nouveau monde radieux, transformé,
tout luxe, calme et nouveauté,
voilà que dans les nouvelles mémoires,
y a que des poux et des racontars.)


"Cosy Corner"

Très belle chanson sur la rencontre romantique d'un couple, la timidité, la peur d'approcher l'autre, puis après quelques beaux moments, la séparation amère.
La chanson se termine sur une réflexion sur la nécessité d'écrire des chansons d'amour.

(Moi j'suis Bogart, caché dur, derrière mes cartes,
elle c'est l'ange bleu.
Je regarde ses jambes avec mes yeux.

Mais le beau Bogart ose pas grand chose,
je touche à peine son genou, je deviens rose.)


"Toto 30 ans"

Chanson d'une drôlerie féroce sur le temps qui passe trop vite.

(Bébé rose est tout content,
t'as grimpé sur le toboggan.
Maintenant que tu ris moins fort,
tu va dégouliner sans faire d'effort...

Arrêtez, ça va trop vite.
Je deviens tout mou de partout,
ça se précipite.)


"J'étais pas là"

Alain Souchon revisite son passé sans lui, absent dans sa propre histoire.

(On m'en a raconté des histoires,
elle a jamais marché ma mémoire,
le bon Dieu et toutes ces cloches,
c'est le père Noël des grandes personnes.

J'étais pas là.)

_________________


Dernière édition par Pascal le Sam 4 Juil 2009 - 19:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
kristie
Admin en second
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6599
Age : 49
Localisation : Fenain dans le nord
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Lun 29 Juin 2009 - 20:54

Oui, désolée, pas trop le temps en ce moment. Je l'ai écouté plusieurs fois et je sais à peu près quoi dire mais il faut que je mette en forme!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kristieblog.centerblog.net/
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Lun 29 Juin 2009 - 22:31

no problemo, prend ton temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Jeu 2 Juil 2009 - 20:11

RAME (1980)



Titres :
On s'aime pas (Souchon-Voulzy)
Jonasz (Souchon-Voulzy)
Marchand de sirop (Souchon-Voulzy)
Petit (Souchon)
Tout me fait peur (Souchon-Voulzy)

Rame (Souchon-Voulzy)
On s'ennuie (Souchon)
Aurore (Souchon-Voulzy)
Manivelle (Souchon-Voulzy)
Courrier (Souchon)

Un très bel album, mais qui débute une période moins rose, certaines de ses chansons manquent de brillant et prennent la couleur de l'ennui, thème qu'il utilise de plus en plus.
Une légère baisse de qualité qui sera plus marquée sur l'album suivant et qui lui vaut une désaffection passagère du grand public.

Néanmoins, cet album est encore de très bonne facture avec des titres incontournables, tandis que d'autres ratent le coche avec "Jonasz" chanson-hommage sans génie au joueur de blues, mais surtout c'est "on s'ennuie" qui tombe dans le soporifique et plus grave, cette chanson est suivie d'"Aurore" qui continue dans la déprime la plus noire.

"On s'aime pas"

Mais moi j'ai adoré....Un titre violent, Alain Souchon encore une fois, casse son image de chanteur/peluche en nous crachant nos quatre vérités.

(Tu vois on danse, le corps on le balance,
on se touche, on s'embrasse la bouche,
tiens même, v'la qu'on se dit qu'on s'aime
mais c'est que de la crème
de la pommade rose
pour cacher des choses,
du p'tit plaisir, pour pas tout seul dormir.

Tu vois pas qu'on s'aime pas?)


"Marchand de sirop"

Daniel Balavoine va également égratigner les chanteurs de charme/variété avec son "Vendeurs de larmes" deux ans plus tard, mais là Alain Souchon se montre encore une fois acide, corrosif mais surtout tellement drôle.

(bla bla bla
ton bon profil
clown geignard
on en a rien à secouer de tes idées noires
plaf t'étales
ton sale linge sale

pour qui tu t'prends
mais t'es qu'une bassine à bassiner le temps
qui s'aime s'aime s'aime
sous les pots d'crème
qui confiture
en croyant faire de la littérature
qui âme strip tease
qui dollars please
ce Pan Léon
qui croit des fois qu'il est Napoléon


c'est le marchand de sirop)


"Petit"

Grosse grosse grosse déprime .

(Avant, on se caressait le coeur,
on se donnait des fleurs,
on aurait dit comme un peu le bonheur.

Maintenant le dépliant se déplie,
la lune est dans le cagibi,
et la vie se vide petit à petit.

Aujourd'hui nous deux c'est trop petit
nous deux, maintenant c'est zéro
tu vois, on s'lèche plus le museau)


"Rame"

Un superbe classique de Souchon ou comment mettre en chanson cette impression déprimante que notre vie n'avance pas.

(Baignoire, baignoire tu m'a menti,
ailleurs ailleurs c'est comme ici.

Rame, rame, rameurs, ramez
on avance à rien dans ce canoë,
là-haut on te mène en bateau,
tu pourra jamais tout quitter t'en aller.)


"Manivelle"

Une autre grande réussite de cet album : La vie d'Alain Souchon vu comme au cinéma.

(Mais c'est du vrai sel dans l'eau des yeux,
du vrai amour qui rend malheureux,
un coeur vrai, du sang vrai,
deux petits enfants que j'ai.

Manivelle tourne un drôle de cartoon
Manivelle tourne, mais c'est ma vraie vie qui tourne
Manivelle tourne, combien d'années encore ?
Manivelle tourne, déjà j'aime plus mon corps
Manivelle tourne, j'suis maquillé pâle
Manivelle tourne, j'savais qu'ça finirait mal.)

_________________


Dernière édition par Pascal le Sam 4 Juil 2009 - 19:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Sam 4 Juil 2009 - 12:44

En 1981, Alain Souchon publie un 45 tours inédit : "Somerset Maugham" (Souchon-Voulzy).

Une chanson qui peut être tour à tour sublime ou ennuyeuse à mourir suivant l'état d'esprit dans lequel on se trouve.
Un très beau texte néanmoins :

(Les capitaines beaux, lachez-moi
les femmes sont sensible à tout ça.
Laissez-nous tranquille baskets,
chocolat noisette
sur notre canapé.
Allez Somerset ailleurs,
casser les autres coeurs
des autres fiancés.

Comme dans ces nouvelles pour dames
de Somerset Maugham)


Et puis c'est le grand saut dans l'ennui total avec :

ON AVANCE (1983)



Titres :
On avance (Souchon-Chedid)
Casablanca (Souchon-McNeil)
Billy m'aime (Souchon-Martin)
Lili Peter (Souchon)
Les papas des bébés (Souchon-Chedid)

Lennon kaput valse (Souchon-Martin)
Saute en l'air (Souchon-Voulzy)
Lettres aux dames (Souchon)
Sardine (Souchon)
On est si beau (Souchon-Jonasz) en duo avec Michel Jonasz

L'absence de Laurent Voulzy, occupé à bichonner son "Bopper En Larmes", pèse énormément sur ce disque.

En son absence (sauf sur le titre "Saute en l'air") Souchon fait appel à ses potes Louis Chedid, David McNeil, Yves Martin et Michel Jonasz.

Malheureusement le résultat aura la couleur de la pochette : gris ennui.

Un titre, un seul mérite qu'on s'y attarde : "on avance".

Belle mélodie sur "Casablanca" mais le manque d'énergie plombe le morceau.

"Les papas des bébés" ressemble à un Gotainer pas drôle.

"Lennon kaput valse" : un hommage à Lennon mort déjà depuis trois ans, mais peu importe.
Malgré la bonne idée d'utiliser une valse (style souvent utilisé par les Beatles), le titre est largement raté et encore une fois Laurent Voulzy manque grandement ici.

"Saute en l'air" fait tache ici, seul titre rappelant les albums précédents, co-écrit avec Laurent Voulzy, et si l'énergie est bien là, l'inspiration des grands jours est absente.

"Lettres aux dames" est d'une grande beauté mais malheureusement, il me fait bailler d'ennui à chaque fois....

Et pour couronner le tout, le duo Souchon/Jonasz, couronné d'humour pas drôle, est une catastrophe .

Le seul bon point de l'album est le son, une excellente production signée Dominique Blanc-Francard et Yves Martin, qui enfin rend justice à Alain Souchon, accompagné ici d'excellents musiciens également (Christian Padovan, Guy Delacroix, Joe Hammer que l'on retrouve sur de nombreux albums français de l'époque).

Donc :

"On Avance"

Chanson sur la nostalgie, les beaux moments qu'on a vécu, mais je ne peux pas m'empêcher de penser également à la course forcée de la race humaine .

(Tous ces petits moments magiques de notre existence,
qu'on met dans des sacs plastique et puis qu'on balance,
tout ce gaspi de nos coeurs qui battent,
tous ces morceaux de nous qui partent,
y'en avait plein le réservoir au départ.

On avance, on avance, on avance,
c'est une évidence :
on a pas assez d'essence pour faire la route dans l'autre sens.

On avance, on avance, on avance,
tu vois pas tout ce qu'on dépense, on avance.
Faut pas qu'on réfléchisse ni qu'on pense,
il faut qu'on avance.)


Pour résumer, "On Avance" est pour moi le plus mauvais album d'Alain Souchon (il en faut bien un...) avec le premier (...ou deux).

_________________


Dernière édition par Pascal le Dim 5 Juil 2009 - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Dim 5 Juil 2009 - 16:35

OLYMPIA 83 (1983)



Titres :

Jamais content (Souchon-Voulzy)
J'appelle (Souchon-Voulzy)
Billy m'aime (Souchon-Martin)
Casablanca (Souchon-McNeil)
Manivelle (Souchon-Voulzy) Bonus CD
S'asseoir par terre (Souchon)
Le dégout (Souchon-Voulzy)
18 ans que j't'ai à l'oeil (Souchon-Voulzy)
Sardine (Souchon)
Lennon kaput valse (Souchon-Martin)
Allo maman bobo (Souchon-Voulzy)
Poulailler's song (Souchon-Voulzy)

Le Bagad de Lann Bihoué (Souchon-Voulzy)
Lettre aux dames (Souchon)
Les papas des bébés (Souchon-Chedid)
Y'a d'la rumba dans l'air (Souchon-Voulzy)
J'étais pas là (Souchon)
Rame (Souchon-Voulzy)
Frenchy bébé blues (Souchon)
Somerset Maugham (Souchon-Voulzy)
On avance (Souchon-Chedid)
Saute en l'air (Souchon-Voulzy)
Help ! (Lennon-Mccartney) bonus CD

Premier double album live de sa carrière, la preuve indiscutable de son talent de conteur sur scène.

Certains morceaux qui me paraissaient soporifiques sur "On Avance" prennent une autre dimension ici comme "Casablanca" ou "Lettres aux dames".

Unique inédit : une reprise de "Help!" des Beatles sur la version CD.

Bref un bon double live pas indispensable (peu de live le sont) mais qui permet de passer un bon moment en compagnie d'Alain Souchon.

---

Terminons la période "Ennui mortel" d'Alain Souchon avec un 2e et dernier single inédit "Banale Song" (Souchon-Chedid) publié en 1984.

Quand on fait un single, généralement c'est pour qu'il ait du succès et qu'il grimpe aux plus hautes marches des hit parades.

Je ne comprend pas ce qui a pu se passer dans la tête de Souchon, de Chedid et des producteurs de vouloir promouvoir ce titre soporifique à l'extrême au texte absolument vide de sens (c'est une banale song, mais c'est une super song).
Sur le même thème , Paul Mccartney avait enregistré "Silly Love Songs" en 1976, mais là où Mccartney et Wings donnaient dans un registre funky en diable, Souchon donne dans la guimauve la plus molle.

Heureusement dès 1985, Souchon retrouve Laurent Voulzy pour un nouvel album un peu plus réussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Jeu 9 Juil 2009 - 12:22

C'EST COMME VOUS VOULEZ (1985)



Titres :

C'est comme vous voulez (Souchon-Voulzy)
Faust (Souchon-Voulzy)
La vie intime est maritime (Souchon-Voulzy)
Les jours sans moi (Souchon-Voulzy)
portbail (Souchon)

Ballade de Jim (Souchon-Voulzy)
Pays industriels (Souchon-Chedid)
Pourquoi tu t'prépares ? (Souchon)
J'veux du cuir (Souchon-Voulzy-McNeil)
Vous êtes lents (Souchon-Chedid)


Avec le retour de Voulzy comme compositeur, Alain Souchon retrouve la grande forme, pour ce premier album chez Virgin, un album de transition vers un nouveau Souchon.
L'inspiration est de retour et Souchon est à nouveau accompagné de pointures comme Manu Katché ou Claude Engel.

Seul petit hic, le son très 80's (saxos tonitruants, synthés gluants et batteries électroniques) qui nuit à l'ensemble.
On a l'impression qu' Alain Souchon n'a pas encore trouvé son style définitif ni son véritable public, car malgré la réussite évidente de cet album, le public ne suit pas.

Patience....

"C'est comme vous voulez"

Un titre que j'adore, avec cet état d'esprit je-m'en-foutiste tellement rare, un pied de nez aux chanteurs engagés, et de lui même par la même occasion.

(Vous me dites la samba c'est beau,
Je vous fait de la samba qu'est beau,
vous me dites la biguine ok
je ferais l'antillais.

Mouton mouton soumis, docile et sans rébellion
Bêê bêê j'suivrai tout ce qui vous plaît plaît.

C'est comme vous voulez, c'est comme vous voulez,
ou vous irez j'irai, c'est comme vous voulez)


"Faust"

Une très belle chanson auto-biographique à la 3e personne comme Alain Souchon aime bien les faire.

(Allez chante fort, ton chagrin sonore,
jusqu'à ce que ton coeur devienne un bloc d'or,
allez chante fort, met le dedans dehors,
chante encore jusqu'à ce que t'es mort)


"Les jours sans moi"

Blues nihiliste.

(Ce jour là j'étais médecin sans frontières,
et je filais mes Rolls Royce, mon caviar à l'abbé Pierre,
les gens sur mon passage allumaient des bougies,
est-ce que c'est Jesus Christ? est-ce que c'est Jesus Christ?

Ce jour-là j'étais Halliday mélancolique,
ce jour-là, Voulzy twisteur philosophique.)


"Ballade de Jim"

Léger emprunt au "Prince Charming" d'Adam Ant, mais l'un des plus beaux textes de Souchon, et de très beaux passages musicaux signés Voulzy.

(Jimmy va trop vite, Jimmy pleurniche,
il sent son parfum sur la corniche,
les lacets, le gravier et dans l'air du soir,
la Chrysler s'envole dans les fougères et les nénuphars.

Jimmy s'éveille dans l'air idéal,
le paradis clair d'une chambre d'hôpital,
l'infirmière est un ange et ses yeux sont verts,
comme elle lui sourit, attention, Jimmy veut lui plaire)



"J'veux du cuir"

Chanson hilarante avec un Souchon cherchant à refermer définitivement le cercueil du chanteur/peluche/gendre idéal.
Je me souviens d'un duo génial avec Jane Birkin lors d'une émission de TV, dommage qu'il ne soit jamais sorti sur disque.

(Arrêtez Constance, vos lacs,
plaisirs des souffrances délicates,
le monde est glauque et ça s'écrit :
G.2L.O.Q. mon ami.

Mais si je dis ça je casse mon image, ce serait dommage,
mais si je dis ça je casse mon image, ce serait dommage d'être au chômage à mon âge.

Je veux du cuir,
pas du peep show du vécu,
j'veux des gros seins, des gros culs,

j'veux du cuir,
Sade et Sade, Suzy Q.)




Il faudra trois longues années à Alain Souchon pour enregistrer un nouveau disque, mais ce sera celui de la révélation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
kristie
Admin en second
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6599
Age : 49
Localisation : Fenain dans le nord
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Jeu 9 Juil 2009 - 12:43

Houlà, je vais avoir du mal à suivre ton rythme, le temps que j'écoute (au moins 3 fois), que je lise tous les textes en faisant ma petite explication de texte et que j'écrive tout ça! Bravo, tu es super rapide, t'as pas de vie à côté en fait!! lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kristieblog.centerblog.net/
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   Jeu 9 Juil 2009 - 13:17

Non mais j'ai la chance (?!?) d'avoir un travail peu passionnant ce qui fait que je peux passer 8 heures à écouter de la musique et préparer mes textes mentalement avant de rentrer chez moi.

Quel bonheur de ne jamais avoir fait d'études... Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alain Souchon (discographie détaillée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alain Souchon (discographie détaillée)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Alain Souchon
» Alain Souchon
» Discographie détaillée
» Allo maman Bobo (Alain souchon)
» Alain Souchon – Le jour et la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum-O-Scope :: Musique-
Sauter vers: