Forum-O-Scope

Forum sur les séries télés, le cinéma, la musique, les jeux vidéos, etc...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Derniers sujets
» Brit Pop-1972
Ven 13 Mar 2015 - 15:51 par Pascal

» Les Enfoirés-Toute la vie
Jeu 5 Mar 2015 - 22:41 par kristie

» Nouvelle star - Que deviennent-ils-elles?
Jeu 5 Mar 2015 - 15:33 par kristie

» Brit Pop-1971
Jeu 5 Fév 2015 - 17:59 par Pascal

» Woody Allen
Mar 30 Déc 2014 - 22:46 par Pascal

» Brit Pop-1970
Mer 24 Déc 2014 - 18:28 par Pascal

» coup de coeur et coup de pouce
Sam 13 Déc 2014 - 3:32 par Pascal

» Brit Pop-1969
Mar 2 Déc 2014 - 18:29 par Pascal

» Brit Pop-1968
Mar 18 Nov 2014 - 18:53 par Pascal

Sujets similaires

    Partagez | 
     

     Anthologies ANTTRAX

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
    Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
    AuteurMessage
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Jeu 23 Mai 2013 - 19:23

    Quelques vidéos:

    Le générique de leur série télé:


    I'm a believer (et non pas I'm a Justin Bieber)



    Pleasant Valley Sunday



    Daydream Believer


    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Dim 26 Mai 2013 - 11:59

    Modifié mes compils sur Britney, Christina et P!nk, et rajouté le 5e volume.

    Quelques vidéos pour fêter cela:

    Britney Spears-I wanna go (rigolo celui-là, m'enfin coquin et rigolo. Je me demandais pourquoi un micro à l'ancienne au début du clip……ha ha ha! J'ai bien aimé le demi T-shirt orné d'un crâne avec des oreilles de mickey et la référence à Thriller de Michael Jackson.)



    Britney Spears-Criminal


    Christine Aguilera-You lost me


    Christina Aguilera-Just a fool


    P!nk-Try (live incroyable!)


    P!nk-Fuckin' perfect (l'une de mes préférées)


    P!nk-Just give me a reason (son dernier en date)


    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Mar 18 Juin 2013 - 22:58

    Petite compilation sympathique sur le maître Quentin et ses bandes originales incroyables…



    Les titres les plus marquants de ses films.


    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Mar 18 Juin 2013 - 23:28

    Little green bag (la scène d'ouverture mythique de Reservoir Dogs)


    Prêtez moi votre oreille pour Stealer's Wheels et "Stuck in the middle with you".




    L'ouverture de Pulp Fiction avec le Miserlou de Dick Dale.



    La scène de danse cultissime de Pulp Fiction "You never can tell".



    L'intro de "Jackie Brown" avec le "Across 110th street" de Bobby Womack.



    La superbe chanson de Sony Bono interprétée par Nancy Sinatra "Bang bang", chanson titre de Kill Bill.



    Le lap dance de la mort qui tue du boulevard de la mort (Death Proof)…..
    The Coasters et "Down In Mexico".



    Reprise de "laisse tomber les filles" de Serge Gainsbourg/France Gall par April March.



    Bowie et "Cat People" pour Inglorious Basterds et la superbe Mélanie Laurent.


    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Jeu 20 Juin 2013 - 23:01

    En 1970, le jeune groupe Black Sabbath, fondateur d'un style encore inconnu, le heavy metal, publient leur 2e album "Paranoid", qui atteint rapidement la première place des hit parades anglais.

    S'en suivra une longue carrière passionante, tant pour ses musiciens (le guitariste/compositeur Tony Iommi et le bassiste/auteur Geezer Butler) que pour ses chanteurs flamboyants que furent Ozzy Osbourne et Ronnie James Dio……

    En 2013, 3/4 du Black Sabbath original se reforme pour un nouvel album "13" et O' miracle, le groupe retrouve la première place des hit parades anglais 43 ans plus tard.

    ça se fête non?

    Ben oui avec trois trilogies (ça me parait bien comme chiffre non?):

    La première basée sur Black Sabbath eux mêmes, menés de main de maitre malgré quelques écarts regrettables dans les années 80, par le guitariste Tony Iommi.

    La deuxième sur le chanteur fou, le prince des ténèbres en personne, grand amateur de burritos et de chauves souris, qui urina un jour sur un mur d'El Alamo sans même se rendre compte qu'il venait d'insulter l'état du Texas, bref, le taré d'Ozzy Osbourne.

    La 3e sur probablement le meilleur chanteur de heavy metal au monde, le regretté Ronnie James Dio qui a connu une carrière exemplaire, au sein de groupes comme Elf, Rainbow, Black Sabbath et son propre groupe Dio.

    Il relança la machine Sabbath en 2007/2009 avec un groupe alternatif: Heaven & Hell, comprenant les deux membres fondateurs cités plus haut et le batteur Vinny Appice.

    Son décès malheureux mit fin à l'aventure, mais permis la réunion du groupe originale.

    Alors….on y va? Want a burrito?

    Vol.1: Bloody


    Black Sabbath:
    Chant: Ozzy Osbourne
    Guitare: Tony Iommi
    Basse: Geezer Butler
    Batterie: Bill Ward

    1970
    01) Black Sabbath
    02) NIB
    03) Paranoid
    04) Iron man
    1971
    05) Sweet leaf
    06) After forever
    1972
    07) Tomorrow's dream
    08) Changes
    1973
    09) Sabbath bloody Sabbath
    10) Sabbra cadabra (avec Rick Wakeman aux synthés)
    1975
    11) Hole in the sky
    12) Am I going insane?
    1976
    13) Back street kids
    14) Rock'n'roll doctor
    1978
    15) Never say die
    16) A hard road

    Dès leurs débuts, Black Sabbath frappent fort avec leurs deux premiers albums et s'imposent sur cette nouvelle scène heavy metal.

    Malheureusement, très tôt, le groupe tombe dans les excès alcool et drogue, cocaïne surtout et les tensions entre les membres apparaissent.

    En 1973, après un album avorté, le groupe enregistre son chef d'oeuvre "Sabbath Bloody Sabbath" dans un château hanté.

    Tentant d'évoluer vers une musique plus complexe, et une utilisation de plus en plus constante des synthés, Black Sabbath publie l'album "Technical Ecstasy" en 1976, influencé par Queen, mais malgré le succès toujours là, Ozzy Osbourne quitte le groupe peu après.

    Le groupe décide de continuer en le remplaçant par un ancien chanteur de Fleetwood Mac, Dave Walker, mais le groupe frôle la rupture et en dernier recours, rappellent Ozzy qui revient pour un ultime album "Never Say Die".

    Mais Ozzy est devenu instable et imprévisible, et après une tournée catastrophique, le groupe vire son leader déjanté et junkie suicidaire.

    Black Sabbath va-t'il pouvoir survivre au départ d'Ozzy Osbourne?

    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Jeu 20 Juin 2013 - 23:19

    Vol.2: Knights



    1980 
    Tony Iommi-Geezer Butler-Bill Ward-Ronnie James Dio (chant)
    01) Neon knights
    02) Die young
    1981
    Tony Iommi-Geezer Butler-Ronnie James Dio-Vinny Appice (batterie)
    03) Turn up the night
    04) The mob rules
    1982
    05) The sign of the Southern cross/Heaven & hell-live
    1983
    Tony Iommi-Geezer Butler-Bill Ward-Ian Gillan (chant)
    06) Trashed
    07) Digital bitch
    1986
    Tony Iommi-Glenn Hugues (chant)-Geoff Nichols (synthés)-Dave Spitz (basse)-Eric Singer (batterie)
    08) No stranger to love
    09) Seventh star
    1987
    Tony Iommi-Geoff Nichols-Eric Singer-Tony Martin (chant)-Bob Daisley (basse)
    10) The shining
    11) Eternal idol
    1989
    Tony Iommi-Geoff Nichols-Tony Martin-Laurence Cottle (basse)-Cozy Powell (batterie)
    12) Headless cross
    13) Devil & daughter
    1990
    Tony Iommi-Geoff Nichols-Tony Martin-Cozy Powell-Neil Murray (basse)
    14) The Sabbath stones
    15) Feels good to me


    Black Sabbath trouve chaussure à son pied avec l'elfe New Yorkais, Ronnie James Dio et sa voix incroyable.
    Le groupe cartonne avec l'album "Heaven & Hell" qui annonce un nouveau départ dans l'histoire du groupe.

    Mais le batteur Bill Ward a de la peine à continuer sans son ami Ozzy et sombre lui aussi dans l'alcool.

    Pour le 2e album, on le remplace par Vinny Appice, petit frère du grand Carmine Appice (Vanilla Fudge, Traffic, Rod Stewart).

    Mais en 1982, Dio et Appice partent former leur propre groupe Dio et Sabbath est à nouveau dans de salles draps.

    On rappelle le batteur original Ward et on engage l'ex-chanteur de Deep Purple (toujours dans Deep Purple d'ailleurs): Ian Gillan pour le médiocre "Born again".

    Pendant la tournée catastrophique qui suit, et qui va inspirer Spinal Tap (le monument Stonehenge trop grand et les nains sur scène), le groupe perd à nouveau Bill Ward et le remplace par le batteur d'ELO Bev Bevan.

    Une fois la tournée terminée, Ian Gillan retourne vers Deep Purple et Black Sabbath se sépare bel et bien.

    En 1985, surprise, le Black Sabbath original se reforme pour deux petites chansons lors du festival Live Aid, mais la reformation est de courte durée.

    En 1986, Tony Iommi prépare un album solo, qui va se transformer en nouveau Black Sabbath, avec un autre ancien chanteur de Deep Purple: Glenn Hughes.

    De 86 à 90, Black Sabbath va enregistrer une série de disques moyennement convaincantes, avec le chanteur Tony Martin qui malgré sa longévité au sein du groupe n'a jamais réussi à faire oublier les légendaires Ozzy et Ronnie.

    Iommi sait pourtant s'entourer de pointures: Bob Daisley (Rainbow-Ozzy Osbourne), Cozy Powell (Rainbow-Whitesnake-ELP), Neil Murray (Whitesnake) etc…

    La popularité de Sabbath descend en flèche, Sabbath va-t'il pouvoir survivre une décennie supplémentaire?

    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Jeu 20 Juin 2013 - 23:41

    Vol.3: Psycho



    1992
    Tony Iommi-Geezer Butler-Ronnie James Dio-Vinny Appice
    01) TV Crimes
    02) Time machine
    Tony Iommi-Geezer Butler-Ozzy Osbourne-Bill Ward
    03) Black Sabbath-live
    1994
    Tony Iommi-Geezer Butler-Geoff Nichols (synthés)-Tony Martin (chant)-Bobby Rondinelli (batterie)
    04) Psychophobia
    05) The hand that rocks the cradle
    06) Children of the grave-live
    1995
    Tony Iommi-Geoff Nichols-Tony Martin-Neil Murray (basse)-Cozy Powell (batterie)
    07) The illusion of power
    08) Sick & tired
    1997
    Tony Iommi-Geezer Butler-Ozzy Osbourne-Bill Ward
    09) Fairies wears boots-live
    1998
    10) Psycho man
    11) Selling my soul
    2007
    Tony Iommi-Geezer Butler-Ronnie James Dio-Vinny Appice
    12) The devil cried
    2009
    13) Bible black Heaven & Hell
    14) Follow the tears Heaven & Hell
    2013
    Tony Iommi-Geezer Butler-Ozzy Osbourne
    15) God is dead?
    16) Zeitgeist

    Pour relancer la machine, rien de mieux que la nostalgie.

    On reforme le groupe de 1980/82 avec Ronnie James Dio et un grand album en bandoulière "Dehumanizer" en 1992.

    Malheureusement, Iommi et Butler ont la mauvaise idée de reformer le Sabbath original la même année pour fêter le départ en retraite d'Ozzy Osbourne (titre Black Sabbath live), ce qui met Dio et Appice très en colère et amène leur départ.

    Tout ça pour ça…..quatre ans plus tard, Ozzy repartait en tournée titrée "La retraite ça pue! (Retirement sucks!)"

    Iommi retrouve alors son Sabbath médiocre avec Tony Martin pour deux albums également médiocre rapidement oubliés.

    En 1997/98, reformation une fois de plus du Sabbath original, qui donnera un double live "Reunion" et deux nouveaux titres inédits.
    Cette reformation permet également à Ozzy et Sharon Osbourne de mettre la main sur le nom "Black Sabbath" qui échappe ainsi à Tony Iommi qui va devoir partir sur une carrière solo.

    Durant dix ans, Black Sabbath ne publie rien tandis qu'Ozzy devient une star de la télé américaine avec son show "The Osbournes".

    En 2007, un nouveau Black Sabbath renait celui de Iommi, Butler, Dio et Appice pour quelques titres inédits sur une compil, mais le groupe n'a plus le droit de porte le nom légendaire.

    Le quatuor repart sur les routes avec un nouveau nom : Heaven & Hell, mais tous les fans le savent bien, il s'agit d'un Black Sabbath déguisé.

    Sous ce vocable, le groupe publiera l'album "The Devil You Know" en 2009, avant la mort de Ronnie James Dio.

    En 2013, Iommi, Butler et Osbourne se reforment sans Bill Ward pour l'album "13" et un carton incroyable et mérité, numéro 1 43 ans après "Paranoid"...

    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Jeu 20 Juin 2013 - 23:53

    Ozzy Osbourne vol.1: Sabbath



    (Même compil que la première de Black Sabbath).

    Vol.2: Crazy



    1980
    Guitariste: Randy Rhoads
    01) Crazy train
    02) Mr. Crowley
    1981
    03) Over the mountain
    04) Flying high again
    1982
    05) Fairies wears boots-live
    1983
    Guitariste: Jake E Lee
    06) Bark at the moon
    07) So tired
    1986
    08) The ultimate sin
    09) Shot in the dark
    1988
    10) Close my eyes forever (avec Lita Ford)
    Guitariste: Zakk Wylde
    11) Miracle man
    12) Devil's daughter
    1991
    13) Mama, I'm coming home
    14) No more tears
    1992
    15) Black Sabbath (live avec Black Sabbath)


    Ozzy, reboosté par sa 2e femme Sharon Arden, fille du manager de Black Sabbath,  débute sa carrière solo en grande pompe, il égorge une chauve souris sur scène un soir, croyant affaire à une fausse, urine sur les murs d'El Alamo mais enregistre surtout deux excellents albums avec un jeune guitariste prodige: Randy Rhoads.


    Ozzy et Sharon sont témoins du décès du guitariste, lorsque celui-ci s'écrase en avion devant le bus de la tournée.


    Ozzy est détruit par la mort de son nouveau compagnon d'aventure mais Sharon, sa nouvelle femme et nouvelle manager le pousse de force à continuer d'enregistrer et de tourner.


    Black Sabbath enregistrera le titre "Digital bitch" en son honneur…:-)


    En 1992, Ozzy décide de prendre sa retraite après une tournée d'anthologie intitulée "Vive la retraite" et son (supposément) dernier concert s'est terminé comme sa carrière à commencer, avec le Black Sabbath original interprétant "Black Sabbath"….la boucle est bouclée, le vieil Ozzy peut prendre sa retraite….mais pas longtemps.

    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Ven 21 Juin 2013 - 22:50

    Vol.3: Alive



    1995
    Guitariste: Zakk Wylde
    01) Perry Mason
    02) See you on the other side
    1997
    03) War pigs-live (avec Black Sabbath)
    1998
    04) Psycho man (avec Black Sabbath)
    05) Selling my soul (avec Black Sabbath)
    1999
    06) Buried alive (avec Rick Wakeman)
    2001
    Guitariste: Zakk Wylde
    07) Gets me through
    08 Dreamer
    2007
    09) Not going away
    10) I don't wanna stop
    2010
    11) Crucify the dead (avec Slash)
    Guitariste: Gus G
    12) Let me hear you scream
    13) Life won't wait
    2013
    14) God is dead? (avec Black Sabbath)
    15) Zeitgeist (avec Black Sabbath)


    En 1995, Ozzy revient à la scène avec la tournée "la retraite ça pue"…

    En 1997, c'est la reformation du Black Sabbath original pour le double live "Reunion" et deux titres inédits.

    Boosté par le succès de sa série TV "The Osbournes", Ozzy connaît une décénnie sereine avec quelques bons albums.

    Mais la surprise ultime sera la reformation en 2013 de Black Sabbath avec l'album "13" qui cartonne à la première place des charts, la première fois depuis 1970, 43 ans plus tôt.

    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Ven 21 Juin 2013 - 23:03

    Ronnie James Dio vol.1: Never More



    1972
    01) Never more (Elf)
    02) I'm coming back for you (Elf)
    1974
    03) Carolina county ball (Elf)
    04) LA 59 (Elf)
    05) Sitting in a dream (Roger Glover)
    06) Love is all (Roger Glover)
    1975
    07) Black swampy water (Elf)
    08 Streetwalker (Elf)
    09) Man on the silver mountain (Rainbow)
    10) Catch the rainbow (Rainbow)
    1976
    11) Tarot woman (Rainbow)
    12) Starstruck (Rainbow)
    1978
    13) Long live rock'n'roll (Rainbow)
    14) Lady of the lake (Rainbow)
    1980
    15) Neon Knights (Black Sabbath)
    16) Die young (Black Sabbath)
    1981
    17) Turn up the night (Black Sabbath)
    18 The mob rules (Black Sabbath)


    Ronald Padavona débute sa carrière de chanteur en 1959 au sein de Ronnie Dio & The Prophets.


    En 1967, ça se précise avec le groupe psychédélique The Electric Elves, qui devient The Elves puis change en Elf.


    En 1972, le groupe devient le protégé de Deep Purple et Roger Glover et Ian Paice produisent le premier album "Elf" dans lequel Ronnie s'appelle encore Padavona et joue de la basse en plus d'être chanteur.


    Dès 1974, il abandonne son instrument pour la place de meneur de jeu et triomphe sur l'album "The Butterfly Ball" de Roger Glover, entre autres sur le "Love is all" qui fera un carton en Europe.


    Cette même année, le groupe Elf fait la première partie du pourpre profond, et jamme régulièrement avec Ritchie Blackmore qui commence à s'ennuyer au sein de son groupe.


    En 1975, après un troisième flop consécutif, Ronnie James Dio rejoint Ritchie Blackmore au sein du célèbre Rainbow, qui joue à l'époque un heavy metal gothique et médiéval.


    Ronnie James Dio est enfin révélé au grand public, mais fatigué des purges incessantes menées par Blackmore au sein du groupe, Dio rejoint Black Sabbath en 1980.


    Dio relèvera le défi de faire oublier le très grand Ozzy Osbourne au sein de ce groupe légendaire.

    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Ven 21 Juin 2013 - 23:12

    Vol.2: Mystery



    1982
    01) Heaven & hell-live (Black Sabbath)
    02) The sign of the southern cross-Heaven & hell continued-live (Black Sabbath)
    1983
    03) Holy diver (Dio)
    04) Rainbow in the dark (Dio)
    1984
    05) The last in line (Dio)
    06) Mystery (Dio)
    1985
    07) Rock'n'roll children (Dio)
    08 Hungry for heaven (Dio)
    1986
    09) We're stars (Hear'n'Aid)
    1987
    10) All the fools sailed away (Dio)
    11) I could have been a  dreamer (Dio)
    1990
    12) Born on the sun (Dio)
    13) Hey angel (Dio)


    Après l'expérience Black Sabbath, Ronnie fonde son propre groupe: Dio avec le batteur Vinny Appice (ex-Black Sabbath) et le guitariste Vivian Campbell (futur Def Leppard).


    En 1986, regrettant l'absence de metalleux dans les projets pour l'Ethiopie comme Band Aid ou USA For Africa, Dio fonde Hear'n'Aid avec ses meilleurs potes et enregistre un titre épique et aux solos de guitares ébourrifants.


    Dio traverse les années 80, mais il voit également son succès commencer à diminuer alors que la vague grunge menace la popularité du Heavy Metal.

    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Ven 21 Juin 2013 - 23:23

    Vol.3: Otherworld



    1992
    01) TV crimes (Black Sabbath)
    02) Time machine (Black Sabbath)
    1993
    03) Jesus, Mary & the holy ghost (Dio)
    04) Evilution (Dio)
    1996
    05) Institutional man (Dio)
    06) Hunter of the heart (Dio)
    2000
    07) Fever dreams (Dio)
    08 Otherworld (Dio)
    2002
    09) Killing the dragon (Dio)
    10) Push (Dio)
    2004
    11) One more for the road (Dio)
    12) Shivers (Dio)
    2007
    13) I-live (Heaven & Hell)
    14) The devil cried (Black Sabbath)
    2009
    15) Bible black (Heaven & Hell)
    16) Follow the tears (Heaven & Hell)


    Dio retrouve la magie et le succès de Black Sabbath durant quelques mois mais l'aventure tombe à nouveau à l'eau et Dio retrouve son groupe propre. 
    A part le superbe "Magicka", Dio a bien de la peine à retrouver le succès des premiers albums.


    En 2007 il retrouve Iommi, Butler et Appice pour l'aventure Heaven & Hell qui publiera un unique album studio en 2009 "The Devil You Know" qui sera également l'ultime album de Ronnie James qui nous quitte en 2010 alors qu'il préparait une suite à "Magicka".

    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Mer 31 Juil 2013 - 18:16

    Vol.1: Little Red Roosters

    Après la sortie d'une énième compilation en 2012 (GRRR! avec deux titres inédits), les Rolling Stones, toujours vivants, viennent de publier uniquement sur Itunes un album live enregistré ce mois ci à Hyde Park, Londres.

    Comme en 69…… 

    Ah la nostalgie !!!  


    Il était donc temps de revenir sur les Stones avec une anthologie en 6 CDs qui comprend également des extraits des albums live, des disques faisant pleinement partie de leur histoire, ne dit ont pas qu'ils sont ou furent "The greatest rock'n'roll band in the world"?



    Formés en 1962, les Stones trouvent un manager ambitieux, qui va les vendre à Decca comme étant "les anti-Beatles".

    Ce qui bien évidemment n'est que de la pub, les deux groupes étant devenus rapidement les meilleurs amis du monde, Lennon & Mccartney leur composant par la même occasion leur premier hit.

    Pourtant la bataille "Êtes-vous plus Beatles ou Stones" va durer un bon moment….

    Pourquoi il faut choisir ? vraiment?

    Après deux premières années difficiles (le succès aux Etats-Unis mettra du temps à venir), passés sous le signe des reprises blues et rhythm'n'blues, les Stones trouvent leur style dès 65 et "Satisfaction" qui met le feu aux poudres.

    Jagger et Richards, au départ auteurs/compositeurs franchement médiocres, vont s'améliorer rapidement et proposer dès 66, le premier album 100% composé par eux: "Aftermath".

    Brian Jones, le premier leader des Stones, figure de proue du groupe et passioné de blues, risque de devenir un simple accompagnateur, tel les sympathiques et doués Bill Wyman et Charlie Watts qui ne pourront jamais s'exprimer réellement au sein du groupe.

    Heureusement, le virage psychédélique entamé cette année-là lui permet de laisser libre court à ses talents de multi-instrumentiste (sitar, piano, flute, percussions).


    1963
    01) Come on (Chuck Berry)
    02) I wanna be your man (Lennon-Mccartney)
    1964
    03) You better move on (Alexander) EP "The Rolling Stones"
    04) Not fade away (Buddy Holly)
    05) I just want to make love to you (Willie Dixon)
    06) Carol (Chuck Berry)
    07) Tell me (Jagger-Richards) LP "The Rolling Stones"
    08) It's all over now (Bobby Womack)
    09) Around and around (Chuck Berry) EP "Five By Five"
    10) Time is on my side (Jerry Ragovoy)
    11) Little red rooster (Willie Dixon)
    12) Heart of stone (Jagger-Richards)
    1965
    13) Everybody needs somebody to love (Solomon Burke)
    14) You can't catch me (Chuck Berry)
    15) Under the boardwalk (The Drifters) LP "No.2"
    16) The last time (Jagger-Richards)
    17) I'm alright (Jagger-Richards) EP Live "Got Live If You Want It"
    18) Satisfaction (Jagger-Richards)
    19) Get off of my cloud (Jagger-Richards)
    20) She said yeah! (Larry Williams)
    21) That's how strong my love is (Jamison)
    22) I'm free (Jagger-Richards) LP "Out Of Our Heads"
    23) As tears go by (Jagger-Richards-Oldham)
    1966
    24) 19th nervous breakdown (Jagger-Richards)
    25) Mother's little helper (Jagger-Richards)
    26) Lady Jane (Jagger-Richards)
    27) Under my thumb (Jagger-Richards) LP "Aftermath"

    _________________


    Dernière édition par Pascal le Mer 31 Juil 2013 - 19:27, édité 1 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Mer 31 Juil 2013 - 18:34

    Vol.2: Sympathies

    Les Stones connaissent encore quelques tubes, mais les années psychédéliques ne sont pas tendre avec eux.

    La presse et une partie du public les traite de suiveurs des Beatles et pour cause, impossible de voir les Beatles sans l'un ou l'autre des Stones.

    Pire, leurs albums de 67 sont massacrés par les critiques et les Stones arrêtent les concerts (impensable non?).

    Après quelques affaires de drogues, les Stones vont en prison, à commencer par Mick et Keith, entrainant une véritable rébellion de la part de leurs amis Beatles, Who et compagnie qui vont prendre d'assaut les journaux, radios et télés pour hurler leur consternation.

    Puis ce sera au tour de Brian Jones, un moment qui aura des répercussions sur sa fragile personalité.

    Après la catastrophe du sous "Sgt. Pepper" que fut "Their Satanic Majesties Request", les Stones se reprennent en main et décident de redevenir le meilleur groupe de rock au monde.

    C'est chose faite avec le single "Jumping Jack Flash" début 68 qui annonce le grand retour des Stones et l'album "Beggar's Banquet" qui comprend leur "sympathie pour le diable" qui va faire grand bruit.

    Les Stones qui n'ont toujours pas repris les tournées décident de fêter cela lors d'un show TV de noel 68 "Rock'n'Roll Circus", malheureusement, non seulement Lennon et les Who leurs volent la vedette, mais le groupe est rouillé et si cela ne suffisait pas, Brian Jones est au plus mal, et quasi incapable de jouer correctement.

    Il faut prendre une décision: et de un on annule le show TV (qui ne sortira qu'en 1996) et de deux, on vire Brian Jones qui n'a plus sa place au sein du groupe.

    Après bien des recherches, les Stones trouvent le remplaçant: Mick Taylor, jeune prodige de la six cordes, passioné de blues lui aussi, qui a fait ses classes au sein du légendaire Bluesbreakers de John Mayall.

    Les Stones sont à nouveau no. 1 début 69 avec "Honky Tonk Women" et se préparent à repartir à l'assaut du monde lors d'une nouvelle tournée, mais une nouvelle va entacher quelque peu leur grand come back:

    Brian Jones s'est noyé dans sa piscine……mort accidentelle selon l'enquête.

    Les Stones vont effectivement devenir le meilleur groupe de rock au monde, mais vont perdre en même temps, ce côté arty, intello, charmant, délicat qui faisait aussi leur charme dans ces années 66/67.
     




    1966
    01) Paint it black (Jagger-Richards)
    02) Have you seen your mother baby, standing in the shadow (Jagger-Richards)
    03) Under my thumb (Jagger-Richards) Live LP "Got Live If You Want It"
    1967
    04) Let's spend the night together (Jagger-Richards)
    05) Ruby Tuesday (Jagger-Richards)
    06) Yesterday's papers (Jagger-Richards)
    07) Back street girl (Jagger-Richards)
    08) Something happened to me yesterday (Jagger-Richards) LP "Between The Buttons"
    09) We love you (Jagger-Richards)
    10) In another land (Bill Wyman)
    11) She's a rainbow (Jagger-Richards)
    12) 2000 light years from home (Jagger-Richards) LP "Their Satanic Majesties Request"
    1968
    13) Jumpin' Jack Flash (Jagger-Richards)
    14) Sympathy for the devil (Jagger-Richards)
    15) Street fighting man (Jagger-Richards)
    16) Salt of the Earth (Jagger-Richards) LP "Beggar's Banquet"
    17) Parachute woman (Jagger-Richards) Live LP "Rock'n'Roll Circus"
    1969
    18) Honky tonk women (Jagger-Richards)
    19) Love in vain (Robert Johnson) Live LP "Get Yer Ya-Ya's Out"

    _________________


    Dernière édition par Pascal le Mer 31 Juil 2013 - 19:27, édité 1 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Mer 31 Juil 2013 - 18:56

    Vol.3: Wild Horses

    Malgré la mort de Brian Jones, celle de Meredith Hunter, assassiné par un hell's angel au pied de la scène durant l'apocalyptique festival d'Altamont, en 69, les Stones sont de retour et bien meilleur que jamais et vont dominer la première partie des années 70.

    De 68 à 73, leurs albums produits par Jimmy Miller, sont un must have absolu.

    En tournée, durant cette même époque, les Stones sont les rois et les histoires les plus incroyables circulent sur les pseudos orgies backstage.

    Un film sera d'ailleurs tourné en 1972: Cocksucker blues (le blues de la suceuse), malheureusement, après visionnement, les Stones eux-mêmes vont prendre peur et interdire le film qui n'est d'ailleurs jamais (ou pas encore) sorti.

    Dès 74, pourtant, le groupe peine à se réinventer mais cherche le succès à tout prix, quitte à piquer des plans ici où là….d'ailleurs "It's only rock'n'roll" ressemble fortement à du T.Rex non?

    Noel 74, Mick Taylor annonce à Jagger qu'il quitte les Stones qui de toutes manières, n'ont plus besoin d'un grand guitariste de blues.

    Dommage...



    1969
    01) Gimme shelter
    02) Midnight rambler
    03) You can't always get what you want LP "Let It Bleed"
    1971
    04) Brown sugar
    05) Wild Horses
    06) Bitch LP "Sticky Fingers"
    1972
    07) Rocks off
    08) Tumbling dice
    09) Happy
    10) Shine a light Double LP "Exile On Main Street"
    1973
    11) Doo doo doo doo doo
    12) Angie
    13) Star star LP "Goat's Head Soup"
    1974
    14) If you can't rock me
    15) It's only rock'n'roll
    16) Dance little sister LP "It's Only Rock'n'Roll"

     Composé par Mick Jagger & Keith Richards

    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Mer 31 Juil 2013 - 19:09

    Vol.4: Hot Stuff

    Reggae, disco, ballades mielleuses, le temps ou les Stones étaient les rois du rock semble déjà bien loin.

    Leur album de 76 "Black & Blue" avec leur dernière recrue: Ronnie Wood, pote de Keith Richards, Jeff Beck et Rod Stewart, reçoit les foudres des critiques.

    Les Stones sont vieux, mourants, ils ne pourront pas se permettre un autre album comme celui-ci.

    Deux ans plus tard, c'est le triomphe de "Miss you" et de l'album "Some Girls".

    Certes les vieux fans crient au scandale, mais les Stones rigolent.
    Une nouvelle génération les découvre et sont prêts à s'agenouiller devant les Dieus du rock.

    Pourtant en 1980, même histoire avec "Emotional Rescue", un album disco tout mou qui semble ne plaire à personne.

    Les Stones sont vieux, mous, fatigués…….faut-il les euthanasier?

    Pas si vite mon coco, dès 81, les Stones font leur énième come back avec l'album "Tattoo You" et le tube rock "Start Me Up"……….mouais…..seraient pas immortels les Stones?



    1976
    01) Hot stuff (Jagger-Richards)
    02) Hey Negrita (Jagger-Richards)
    03) Fool to cry (Jagger-Richards) LP "Black & Blue"
    04) Star star (Jagger-Richards) Live LP "Love You Live"
    1978
    05) Miss you (Jagger-Richards)
    06) Beast of burden (Jagger-Richards)
    07) Shattered (Jagger-Richards) LP "Some Girls"
    1980
    08) Emotional rescue (Jagger-Richards)
    09) She's so cold (Jagger-Richards)
    10) All about you (Jagger-Richards) LP "Emotional Rescue"
    1981
    11) If I was a dancer (Jagger-Richards-Wood)
    12) Start me up (Jagger-Richards)
    13) Neighbours (Jagger-Richards)
    14) Waiting on a friend (Jagger-Richards) LP "Tattoo You"
    15) Going to a go-go (Smokey Robinson) Live LP "Still Life"

    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Mer 31 Juil 2013 - 19:24

    Vol.5: Mixed Emotions

    Les albums médiocres vont malheureusement s'accumuler:

    Après "Undercover", l'album "Dirty Work" de 1986 est le chant du cygne des Stones.

    La mésentente entre Jagger & Richards s'est transformée en violente altercation.

    Le nadir est atteint lors du festival Live Aid, à Philadelphie où Richards et Wood viennent accompagner Bob Dylan, juste avant le concert solo de Mick Jagger qui ne sera même pas rejoint par ses anciens compagnons sur "it's only rock'n'roll".

    La mort de leur vieux pianiste et road manager Ian Stewart n'aide absolument pas au manque d'unité au sein du groupe en pleine décomposition.

    Pas de tournée en 86, principalement à cause de l'état de Charlie Watts en pleine plongée dans l'enfer des drogues dures…..lui aussi.

    Les Stones seraient-ils enfin morts?

    Que nenni mon ami, en 1989, réunion au sommet entre Richards et Jagger, qui s'enferment une journée dans une chambre d'un hôtel de New York City afin de trouver une solution au problème.

    La solution ? Rien n'est plus important que les Rolling Stones.
    Jagger et Richards vont stopper ainsi net leurs carrières solos et se concentrer sur leur groupe chéri.

    Un groupe qui renait meilleur que jamais en 89/90 avec l'album "Steel Wheels" et la tournée qui suit.

    Malheureusement, c'est à ce moment là que Bill Wyman, l'éternel bassiste quitte le groupe.

    Dommage.

    Vraiment.

    Mais les Stones continuent, avec un nouveau bassiste: Darryl Jones, qui ne sera jamais intégré officiellement au sein des Stones, même si depuis 1990, il joue sur tous les disques et tous les concerts des Stones.

    En 1994, premier album à 4 (si l'on peut dire) "Voodoo Lounge", mais le public n'est pas entièrement rassuré.

    Le live qui suit par contre, "Stripped" est un must de leur discographie à posséder absolument.



    1983
    01) Undercover of the night (Jagger-Richards)
    02) She was hot (Jagger-Richards)
    03) Too much blood (Jagger-Richards) LP "Undercover"
    1986
    04) One hit (Jagger-Richards-Wood)
    05) Harlem shuffle (Bob & Earl)
    06) Winning ugly (Jagger-Richards) LP "Dirty Work"
    1989
    07) Mixed emotions (Jagger-Richards)
    08) Rock and a hard place (Jagger-Richards)
    09) Almost hear you sigh (Jagger-Richards) LP "Steel Wheels"
    1990
    10) Paint it black (Jagger-Richards) Live LP "Flashpoint"
    1991
    11) Highwire (Jagger-Richards) Live LP "Flashpoint"
    1994
    12) Love is strong (Jagger-Richards)
    13) You got me rocking (Jagger-Richards)
    14) I go wild (Jagger-Richards) LP "Voodoo Lounge"
    1995
    15) Like a rolling stone (Dylan) Live LP "Stripped"

    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Mer 31 Juil 2013 - 19:46

     Vol.6: One More Shot

    En 1997, leur nouvel album "Bridges To Babylon" est encore une fois décevant, calibré bien malheureusement avec un son made in MTV.

    Mais attend-on encore quelque chose des Stones en 97?

    En 2000, pour le passage au nouveau millénaire, on attend un concert exceptionnel des Stones, mais rien n'arrive…

    Les Stones seraient-ils morts? Je veux dire à nouveau?

    Niet komrade, Jagger et Richards pointent le bout de leurs nez crochus lors du concert de soutien après l'attentat du 11 septembre 2001. (pas pour l'attentat le soutien hein? je précise, pour les pompiers surtout).

    En 2002, les Stones publient (déjà) une énième compilation (on ne les compte plus): "Forty Licks" avec quelques nouveaux titres sans grand intérêt.

    La nouvelle tournée donnera un nouveau live qui fera encore une fois parler de lui (les tétés sur la jeune femme dessinée sur la pochette, qui sera censuré dans certains pays, mais ils ont l'habitude des pochettes censurée n'est-ce pas? Il faudrait un sujet à part rien que pour parler des Stones et de la censure m'enfin bref…).

    En 2005, miracle, un nouvel album des Stones (8 ans après "Bridges To Babylon" je précise), inspiré par les White Stripes, les Stones n'ont jamais sonné aussi jeune.

    Malheureusement, si l'on est plutôt content, on ne peut pas dire que cet album ait rien révolutionné non plus.

    En 2006, tournage à grand renfort de publicité d'un concert filmé par Martin Scorsese avec Christina Aguilera et Jack White en invités spéciaux.

    Sans noircir plus le tableau des Stones, c'est pendant ce concert que le grand patron d'Atlantic, Ahmet Ertehgun s'est accidenté en tombant dans les escaliers, accident qui lui coutera la vie.

    Humm hummm

    Le film et l'album sortiront en 2008.

    En 2010, ressortie de l'album de 72 "Exile On Main Street" avec mucho ineditos dont un titre retravaillé par Jagger "Plundered my soul" qui sortira en single.

    Même opération en 2011 avec la ressortie de l'album "Some Girls" et le titre "No spare parts" également retravaillé.

    En 2012, donc, énième compilation (mais j'ai l'impression de me répéter) avec les deux derniers titres en date des Stones et en 2013, live à Hyde Park.

    Nous sommes en 2013, cela fait déjà 8 ans que les Stones ont publié leur véritable dernier album et la question qui se pose est celle-ci: comment on fait les bébés?



    1997
    01) Anybody seen my baby (Jagger-Richards-Lang-Mink)
    02) Out of control (Jagger-Richards)
    03) Saint of me (Jagger-Richards) LP "Bridges To Babylon"
    1998
    04) Sister Morphine (Jagger-Richards-Faithfull) Live LP "No Security"
    2001
    05) Salt of the Earth (Jagger-Richards) Live LP "The Concert For NYC"
    2002
    06) Don't stop (Jagger-Richards) Compilation "Forty Licks"
    2004
    07) Rock me baby (BB King) Live LP "Live Licks"
    2005
    08) Streets of love (Jagger-Richards)
    09) Rain fall down (Jagger-Richards)
    10) Biggest mistake (Jagger-Richards) LP "A Bigger Bang"
    2006
    11) Live with me (Jagger-Richards) en duo avec Christina Aguilera Live LP "Shine A Light"
    2010
    12) Plundered my soul (Jagger-Richards)
    2011
    13) No spare parts (Jagger-Richards)
    2012
    14) Doom & gloom (Jagger-Richards)
    15) One more shot (Jagger-Richards) Compilation "Grrr!"
    2013
    16) You can't always get what you want (Jagger-Richards) Live LP "Hyde Park Live"

    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Lun 21 Avr 2014 - 21:24

    Hé oui je ne sais pas ce qui se passe, mes pieds bougent tous seuls, j'ai ressorti mes habits recouverts de paillettes et de confettis, j'ai passé un coup d'antirouille sur mes rollers, bref, je sens mes 17 ans revenir au galop……Et c'est moi qui dis ça, le gars qui n'a jamais foutu les pieds dans une boite.

    Bref. Revenons au D-I-S-C-O et pourquoi pas?

    Voici deux petites anthologies sympathiques des années disco, c'est à dire 75/80.
    Bien évidemment, ces deux compils sont loin d'être complètes: ne cherchez pas de Jacksons, Chic, Kool & The Gang, KC & The Sunshine Band, Eruption, Village People, Ottawan etc….

    Désolé.



    ….Et non il n'y a pas eu de disco dans les années 80, oubliez ce mythe.




    Tout commence aux alentours de 1974, au club studio 54 de NYC où tout le gratin vient secouer ses miches.

    On y danse, danse, danse tout au bout de la nuit, on y sniffe de la poudre blanche, on y sirote des alcools exotiques, on y suce pas que des glaçons…bref, c'est la fête.

    On danse sur du funk, soul, blue-eyed soul (soul des blancs) bref tout ce qui fait bouger ses pieds.

    Et puis il y a un truc qui va marquer les esprits: "Lady Marmalade" de Patti Labelle où pour la première fois une miss demande "Voulez-vous coucher avec moi?".



    M'enfin que fait Gilles Verdez? Où est passé le romantisme?

    En 1975, une jeune chanteuse de soul, Donna Summer, met le feu aux poudres avec son "Love to love you baby" qui fait plus de 15 minutes sur le 33 tours.
    15 minutes de râles amoureux, même Gainsbourg avait pas osé.

    En Europe, ça bouge aussi: Paris, Rome, Vienne, Munich, Amsterdam, Londres…On remue ses fesses.

    Un producteur de Francfort, Frank Farian, un rien escroc mais génial, va créer son propre style de disco, influençant toute la scène européenne.
    Il va lancer la chanteuse autrichienne Gilla qui va triompher avec ses premiers 45 tours (Why don't you do it, Help! help! et Gentleman callers not allowed) et Boney M. qui va bénéficier d'une même production puissante (Daddy cool) et de la voix du producteur.

    Mick Jagger, un habitué du studio 54, tient absolument à lancer les Stones sur cette voie.

    En 1976, sur l'album tant décrié "Black & Blue", on y trouve un "Hot stuff" bien disco…Et bien avant que les vétérans des sixties ne prennent le train en route.

    Abba eux, occupent déjà les premières places des hit parades depuis leur victoire de "Waterloo".
    En 1976, ils cristallisent cette nouvelle génération qui passe désormais ses week-ends dans les boîtes ou les Discos avec ce "Dancing Queen" jouissif.



    Il faut dire que la nouvelle génération qui arrive n'a pas grand chose d'autre à faire.
    Mai 68 est bien loin, le féminisme est passé, la pilule est en vente libre, les jeunes ont plus d'autonomie, plus de pouvoir….alors quoi?

    Alors on danse, comme dirait l'autre...

    Aux Etats-Unis, idem, Nixon a été viré de Washington et le dernier GI est rentré du Vietnam….Contre quoi on pourrait se battre? L'ennui?

    Les Bee Gees ont tout compris: "You should be dancing" (Tu devrais danser).
    Ces trois frères qui chantent ensemble depuis leur plus jeune âge et qui ont déjà connu le succès en 67/68 se réinventent avec un son et un style qui va révolutionner la musique populaire.


    En 1977, le film "La fièvre du Samedi soir" (Saturday Night Fever) fait exploser les records de vente du disco qui désormais sort des boites de nuit pour mettre le feu à la radio et la télé.


    Les Bee Gees sont désormais les rois du bal et le disco est partout.

    La musique classique (la 5e de Beethoven) ou la musique de film (Star Wars Theme), les vieilles chansons de comédie musicale (Singing in the rain) tout doit y passer.

    Même James Bond se met au disco. Pour le tout nouveau Bond, "L'espion qui m'aimait", Marvin Hamlish crée un thème disco (Bond '77) qui ouvre le film et donne le ton.

    En France on est pas en reste, mais pas beaucoup de grande originalité.
    Michel Berger fait chanter "Musique" à France Gall, et contrairement à d'autres artistes français (Dalida, Sheila), on a affaire à un vraie création et non une bête imitation disco.

    Et puis il y a les synthétiseurs et la musique électronique aussi.

    Milieu des seventies, des artistes européens comme Kraftwerk et Jean-Michel Jarre ont ouvert le bal.

    En 1977, alliant électro et disco, Didier Marouani crèe le groupe Space et le tube "Magic Fly" qui cartonne dans toute l'Europe.

    Fin de l'année, un compositeur et producteur New Yorkais, entreprend de faire un coup.
    Il compose un titre disco, mais a tellement honte, qu'il y incorpore un pont classique.
    Ce sera le tube international de "Let's All Chant" du Michael Zager Band.



    1978: Le Disco est plus que jamais le roi.
    Désormais, pour avoir un hit, il faut faire du disco.

    Serge Gainsbourg le comprend et publie "Sea, sex & sun", encore une fois, l'un des rares artistes à maîtriser tous les styles auxquels il s'est frotté.

    Les Stones avaient choqué leur public avec "Hot stuff", ils en trouvent un tout nouveau avec leur nouveau tube disco "Miss You".

    Blondie, un groupe punk/pop de New York City passe au disco sous l'influence de leur producteur, Richard Gottherer et c'est le triomphe de "Heart of glass".

    Si les Stones réussissent pourquoi pas moi se dit Rod Stewart qui triomphe avec "Da you think I'm sexy?".



    Hot stuff indeed...

    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Lun 21 Avr 2014 - 22:09



    1979: Le disco a-t-il un avenir?

    Les Bee Gees continuent de triompher avec leur nouvel album "Spirits Having Flown", mais ce sera le dernier à atteindre les premières places des hit parades, du moins avant longtemps.

    Dans le film sur les Sex Pistols et leur manager "La grande escroquerie du rock'n'roll", on trouve un medley disco des titres des Sex Pistols…Le disco ne serait-il pas en train de devenir has been?

    Pourtant 1979 sera encore une grande année: "Hot stuff" et "Bad girls" de Donna Summer, "Street Life" des Crusaders qui révèlent la voix de Randy Crawford, mais les nouveaux artistes disco se font rare.

    Par contre, tous les anciens chevaliers du rock et de la pop des années 60/70 y passent:



    Wings, le groupe de Paul Mccartney avec "Goodnight tonight", Mike Oldfield et "Guilty", Electric Light Orchestra avec "Shine a little love" et "Last train to London", The Kinks avec "Wish I could fly like Superman", Kiss avec "I was made for lovin' you", Queen avec "Another one bites the dust" mais si là on se rapproche du chef d'oeuvre quand même….avec un Freddie qui ressemble de plus en plus à un Village People d'ailleurs….Il ne serais pas gay? Non!!! Si?



    A l'époque c'est le scandale.
    Je vous parle d'un temps…

    Même Pink Floyd s'y met le temps d'un "Another brick in the wall" génial et son solo ébouriffant.

    Blondie triomphe, Abba itou mais la fin est proche.



    Eté 79, le disco y en a marre, y en a trop, il est partout, on étouffe sous le 4/4.

    Le 12 juillet 1979, à Chicago, dans un stade de foot, se tient la "Disco Demolition Night" lors de laquelle on va faire exploser (littéralement cette fois-ci) des centaines de disques disco.

    Ils sont fous ces ricains.

    Mais cette soirée ne sera pas sans conséquences.
    Dans les semaines qui suit, un véritable backlash attend les artistes disco.
    Le 21 juillet 1979, dans le hit parade américain, six titres sur 10 sont du disco.
    Le 22 septembre de la même année, il n'y a plus aucun titre disco dans le top10.

    Désormais le disco ça pue. Le disco meurt alors que se meurent les années 70 et beaucoup d'artistes se retrouvent à la rue, estampillés à jamais "Artiste Disco".

    En Europe, le public sera un peu moins vindicatif (comme les panneaux) et certains artistes ont encore un avenir devant eux, mais il faudra oublier les premières places du podium définitivement interdites.

    Il y en a qui n'ont rien compris, comme les Beach Boys par exemple, qui sortent leur unique titre disco "Here comes the night" cette année-là….

    Témoin de la chute: Le film Xanadu, bourré de stars: Olivia Newton-John, Electric Light Orchestra, Gene Kelly, The Tubes, Cliff Richard et filmé à grands renforts de trucages, dessins animés et chorégraphies riches….

    Ce sera la plus grosse plantée du siècle, même si le titre sera un tube.



    Et après…?

    Après on danse encore...

    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Pascal
    Long Live Who?
    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 9223
    Age : 55
    Localisation : Urba City, Suisse Wallone
    Date d'inscription : 12/01/2007

    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   Lun 21 Avr 2014 - 22:23

    Ceux qui ne figurent pas sur mes compils mais auraient largement mérité d'y figurer:

    Lipps Inc et leur seul hit: Funkytown…



    Gloria Gaynor et son hymne "I will survive"



    Chic, le groupe de Nile Rodgers, avec le tube "Le Freak".



    Earth, Wind & Fire, grand groupe funky et soul plus que disco avec "Boogie Wonderland".



    Bien évidemment, il y a les Jacksons.


    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Anthologies ANTTRAX   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    Anthologies ANTTRAX
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
     Sujets similaires
    -
    » Wagner : anthologies orchestrales

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Forum-O-Scope :: Musique-
    Sauter vers: