Forum-O-Scope

Forum sur les séries télés, le cinéma, la musique, les jeux vidéos, etc...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Derniers sujets
» Brit Pop-1972
Ven 13 Mar 2015 - 15:51 par Pascal

» Les Enfoirés-Toute la vie
Jeu 5 Mar 2015 - 22:41 par kristie

» Nouvelle star - Que deviennent-ils-elles?
Jeu 5 Mar 2015 - 15:33 par kristie

» Brit Pop-1971
Jeu 5 Fév 2015 - 17:59 par Pascal

» Woody Allen
Mar 30 Déc 2014 - 22:46 par Pascal

» Brit Pop-1970
Mer 24 Déc 2014 - 18:28 par Pascal

» coup de coeur et coup de pouce
Sam 13 Déc 2014 - 3:32 par Pascal

» Brit Pop-1969
Mar 2 Déc 2014 - 18:29 par Pascal

» Brit Pop-1968
Mar 18 Nov 2014 - 18:53 par Pascal


Partagez | 
 

 Serge Gainsbourg-1964

Aller en bas 
AuteurMessage
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Serge Gainsbourg-1964   Dim 11 Déc 2011 - 17:49

Serge Gainsbourg épouse Béatrice Pancrazzi en janvier 1964, mais se retrouve aux prises avec une femme d’une jalousie maladive, cherchant à l’enfermer et ne supportant pas de le voir travailler avec des chanteuses comme Juliette Gréco, Petula Clark, France Gall et encore moins avec Brigitte Bardot.

Le 8 Août 1964, naissance de leur fille Natacha, et Serge Gainsbourg, fou de sa fille, se transforme en papa gâteau.

Musicalement, Serge Gainsbourg est toujours à l’avant garde de la chanson française avec son album “Percussions” basés sur des rythmes afro-cubains.

Mais surtout il se met à beaucoup écrire pour la nouvelle génération : Petula Clark et France Gall en tête qui cartonnent toutes les deux.

Serge Gainsbourg, accusé de trahir la chanson rive gauche intello répondra : “J’ai retourné ma veste quand je me suis aperçu que la doublure était en vison”.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg-1964   Dim 11 Déc 2011 - 17:58

MARS

Sortie du film "Comment trouvez-vous ma soeur?" de Michel Boisrond, avec France Anglade,
Jacqueline Maillan, Claude Rich, Michel Serrault, sur une musique de Serge Gainsbourg.

Un maxi-45 tours est publié pour l'occasion.



Comment trouvez-vous ma soeur? (Gainsbourg)
Eroticotico (Gainsbourg) instr.
No love for daddy (Gainsbourg) instr.
Rocking horse (Gainsbourg) instr.
Marshmallow man (Gainsbourg) instr.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg-1964   Dim 11 Déc 2011 - 18:11

France Gall est lancée en 1963 sur le marché du disques déjà bien encombré, par son père Robert Gall.

Son premier maxi: “Ne sois pas si bête” cartonne et c’est Denis Bourgeois, directeur artistique chez Philips, qui propose à Serge Gainsbourg d’écrire pour cette jeune fille de 17 ans à peine.

A travers France Gall, Serge Gainsbourg va se faire connaître à une nouvelle génération et rapidement devenir son interprète fétiche, d’autant plus qu’elle apprécie vraiment les chansons de Gainsbourg, aux thèmes plus adultes que ses autres chansons à l’eau de rose.

Gainsbourg est impressionné lui par le professionnalisme de la jeune fille passionnée de musique.

Il n'y aura entre eux qu'une relation professionnelle, et un profond respect l'un pour l'autre.

En mars, France publie son 2e maxi, qui contient la réponse de Gainsbourg aux yé-yés : "N'écoute pas les idoles".



N'écoute pas les idoles (Gainsbourg)

Gainsbourg s’adresse directement à cette nouvelle génération.

(Ces chansons que tu fredonnes comment veux-tu
que je les aime personne n’a jamais pu
me faire croire que l’on se donne à coeur perdu
pour se quitter à l’automne bien entendu.
N’écoute pas les idoles, écoute moi,
car moi seule je suis folle, folle de toi
.)



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg-1964   Dim 11 Déc 2011 - 18:16

MAI

Lors d'un passage dans l'émission "Venez-donc chez moi" de la RTBF, Serge Gainsbourg se lance dans un petit boeuf improvisé autour de "All the things you are" avec Elek Bacsik et Michel Gaudry.

Une bonne occasion de se rendre compte de ce que pouvait donner ce trio.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg-1964   Dim 11 Déc 2011 - 18:31

JUIN

Pour l'émission de télé "Demandez le programme", Gainsbourg et Philippe Clay interprètent deux titres de Serge Gainsbourg : "L'assassinat de Franz Lehar" écrit pour Catherine Sauvage et "Accordéon" écrit pour Juliette Gréco.





AOUT

Sortie du film à sketches : "Les plus belles escroqueries du monde" de Claude Chabrol, Jean-Luc Godard, Ugo Gregoretti, Hiromichi Horikawa et Roman Polanski avec une foule de stars et une musique inédite de Serge Gainsbourg.


_________________


Dernière édition par Pascal le Dim 11 Déc 2011 - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg-1964   Dim 11 Déc 2011 - 18:38

SEPTEMBRE

2e titre de Gainsbourg pour France Gall : "Laisse tomber les filles" et méga tube.



Laisse tomber les filles (Gainsbourg)


France Gall jouant les héroïnes, venu botter les fesses des brises coeurs.

(Laisse tomber les filles, tu le paieras un de ces jours,
on ne joue pas impunément avec un coeur innocent.

La chance abandonne celui qui ne sait
que laisser les coeurs blessés.
Tu n'auras personne pour te consoler,
tu ne l'auras pas volé.
)


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg-1964   Dim 11 Déc 2011 - 18:57

OCTOBRE

Pour son prochain 30cm, Serge Gainsbourg est ambitieux : aller enregistrer un album en Afrique noire, et s'inspirer des artistes et des sons locaux.

Malheureusement pour lui, Philips n'a pas l'intention de dépenser une fortune pour un disque qui au final, a peu de chances de se vendre.

C'est donc à Paris que Serge Gainsbourg va enregistrer son prochain opus, sous l'égide d'Alain Goraguer, avec des musiciens français et des choristes parisiennes qui seront payées pour imiter les chanteuses blacks.

Ceci n'ôte rien à la réussite de son album qui prend le nom de "Percussions".




Joanna (Gainsbourg)
Là-bas c’est naturel (Gainsbourg)
Pauvre Lola (Gainsbourg)
Quand mon 6’35 me fait les yeux doux (Gainsbourg)
Machins choses (Gainsbourg)
Les sambassadeurs (Gainsbourg)

New York USA (Gainsbourg)
Couleur café (Gainsbourg)
Marabout (Gainsbourg)
Ces petits riens (Gainsbourg)
Tatoué Jérémie (Gainsbourg)
Coco & co (Gainsbourg)



Des percussions, un saxo, une guitare acoustique, une contrebasse, des voix : un chef d'oeuvre.

Mais comme il le dira lui même : avec ses albums, deux titres passent en radio et le reste passe totalement inaperçu.

Pauvre Lola

Avec les gloussements de France Gall en prime et un texte absolument fabuleux.

(Il est des mots tendres qu’elle aime entendre, tendre Lola,
oui quelques mots tendres devraient attendrir Lolita.
)

Machins choses

Ambiance glauque, jazzy, 5 heures du mat, climat éthylique.

(Comme dit machin, comment déjà? heu….
y a des choses qu’on ne dit pas, ou quelque chose comme ça
)

New York USA

Un classique.

(J’ai jamais rien vu d’au, j’ai jamais rien vu d’aussi haut, oh c’est haut c’est haut New York, New York USA)

Couleur café

Un autre classique.

(Si tu fait comme le café, rien qu’a m’énerver, rien qu’a m’exciter, ce soir la nuit sera blanche).

Ces petits riens

Un titre qui sera repris par bons nombres d’artistes grâce à un texte également superbe.

(Mieux vaut pleurer de rien que de rire de tout, pleurer pour un rien, c’est déjà beaucoup.)

Un maxi single sera publié avec "Couleur café" et "New York USA" puis deux singles : "Machins choses" et "Joanna".


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg-1964   Dim 11 Déc 2011 - 19:01

Quelques vidéos :










_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg-1964   Dim 11 Déc 2011 - 19:12

Toujours en octobre, deuxième titre pour Petula Clark : O O Sheriff (Gainsbourg).






Cette année-ci, Serge Gainsbourg tourne également dans un épisode des cinq dernières minutes et Serge Reggiani reprend "Maxim's" et une rareté : "Quand j'aurais du vent dans mon crâne" avec des paroles de Boris Vian.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg-1964   

Revenir en haut Aller en bas
 
Serge Gainsbourg-1964
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum-O-Scope :: Musique :: Serge Gainsbourg-
Sauter vers: