Forum-O-Scope

Forum sur les séries télés, le cinéma, la musique, les jeux vidéos, etc...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Derniers sujets
» Brit Pop-1972
Ven 13 Mar 2015 - 15:51 par Pascal

» Les Enfoirés-Toute la vie
Jeu 5 Mar 2015 - 22:41 par kristie

» Nouvelle star - Que deviennent-ils-elles?
Jeu 5 Mar 2015 - 15:33 par kristie

» Brit Pop-1971
Jeu 5 Fév 2015 - 17:59 par Pascal

» Woody Allen
Mar 30 Déc 2014 - 22:46 par Pascal

» Brit Pop-1970
Mer 24 Déc 2014 - 18:28 par Pascal

» coup de coeur et coup de pouce
Sam 13 Déc 2014 - 3:32 par Pascal

» Brit Pop-1969
Mar 2 Déc 2014 - 18:29 par Pascal

» Brit Pop-1968
Mar 18 Nov 2014 - 18:53 par Pascal

Sujets similaires

Partagez | 
 

 Brit Pop-1966

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Brit Pop-1966   Lun 13 Oct 2014 - 16:22

JANVIER

Cette année 1966 marque un élargissement de la palette des artistes pop, évoluant vers une musique plus colorée, plus anglaise, plus surréaliste, ce que l'on appelera bientôt le psychédélisme.

En ce début d'année, les Small Faces remplacent Jimmy Winston par l'organiste Ian Mclagan et réussissent à entrer dans le top 10 avec leur reprise de "Sha la la la lee" (#3 UK).


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1966   Lun 13 Oct 2014 - 16:35

FEVRIER

Ce mois-ci, les Hollies frappent encore très fort avec cette reprise de "I can't let go" (#2 UK-#42 US).



Quelques mois plus tard, le bassiste Eric Haydock quitte les Hollies, remplacé par Bernie Calvert.


Les Rolling Stones s'offrent une 19e crise de nerfs avec "19th nervous breakdown" (#2 UK-US).




Ray Davies trouve enfin son style avec ce "Dedicated follower of fashion"  (#4 UK-#36 US) qui visite les boutiques de Londres de Regent Street à Leicester Square.
Les Kinks deviennent l'un des groupes phare de la pop anglaise.




Les Yardbirds décident de composer leur propre musique et leur premier single 100% original sera "Shapes of things (Relf-Samwell Smith-Mccarty)" (#3 UK-#11 US) qui restera leur plus grand classique.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1966   Lun 13 Oct 2014 - 16:47

MARS

Les Shadows tentent la chanson folk-rock avec "I met a girl" (#22 UK), mais malgré leurs efforts, le groupe n'est de toute évidence, plus du tout en phase avec son époque.




Les Animals trouvent toujours le succès mais leur plus grande faiblesse est leur incompétence à composer du matériel original, alors que cela devient presque une obligation pour survivre dans l'univers de la pop anglaise.

Le groupe réussit tout de même à rester dans les charts avec cet incroyable "Inside looking out" (#12 UK-#34 US) signé Jackie Lomax.



Le batteur John Steel ne tarde pas à quitter le navire, remplacé par Barry Jenkins.


Le Spencer Davis Group continue à surfer sur la vague du succès, principalement grâce au charme, au talent et à la voix du très jeune Stevie Winwood.
"Somebody Help Me" reprise de Jackie Edwards (#1 UK).




Les Who persistent avec cet autre classique signé Pete Townshend: "Substitute" (#5 UK).





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1966   Lun 13 Oct 2014 - 17:03

AVRIL

Nouveau triomphe pour Manfred Mann avec ce classique de la variété internationale: "Pretty flamingo" (#1 UK-#29 US).



Peu de temps après, Paul Jones le chanteur quitte le groupe pour une carrière solo, ainsi que le nouveau bassiste Jack Bruce, partit former Cream avec Eric Clapton.

Les remplaçants seront Mike D'abo (chant) et Klaus Voormann (basse, flûte), un ami des Beatles de Hambourg.

Manfred Mann chapitre 2 va évoluer vers une pop plus moderne, marqué par l'apparition du nouvel instrument de Manfred, le mellotron, l'ancêtre du synthétiseur.


Ce mois-ci, un nouveau groupe venu d'Andover dans le Hampshire (région sud-est de l'Angleterre), débarque avec un rock plus dur, plus macho, préfigurant le hard rock des années 70.

Ce sont les Troggs: Reg Presley (chant), Chris Bitton (guitare), Pete Staples (basse) et Ronnie Bond (batterie).

Premier succès majeur avec "Wild thing" (#2 UK-#1 US) composé par Chip Taylor.



Une influence majeur sur tous les futurs garage band à venir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1966   Mar 14 Oct 2014 - 16:18

MAI

Les Rolling Stones nous stupéfient une fois de plus avec leur "Paint it black" (#1 UK-US) qui montre une nette évolution vers une pop psychédélique, avec utilisation d'un sitar joué par Brian Jones.




Les Small Faces alignent les tubes non stop avec ce "Hey girl" (#10 UK) composé par les deux têtes pensantes du groupe: Steve Marriott et Ronnie Lane.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1966   Mar 14 Oct 2014 - 16:30

JUIN

Les Beatles continuent de piloter le navire pop de la Grande Bretagne et offrent un titre fabuleux à ses fans, mélangeant harmonies vocales complexes et un son préfigurant le heavy metal.

"Paperback Writer" (Lennon-Mccartney) (#1 UK-US).


Sur cette vidéo, on voit Paul un peu amoché avec une dent en moins.
Il venait juste de se prendre un gadin en vélo peu de temps avant.


Avec leur nouveau bassiste, Bernie Calvert, les Hollies placent un nouveau tube en haut des hit parades: "Bus stop" (#5 UK-US), composé par (mais oui, encore lui) Graham Gouldman.




Dernier succès pour les Animals : "Don't bring me down" (#6 UK-#12 US).



Le groupe se sépare amicalement courant 1966.
Le bassiste Chas Chandler viens tout juste de découvrir Jimi Hendrix et le ramène en Angleterre, devenant son manager par la même occasion.

Burdon et le nouveau batteur, Barry Jenkins, vont former Eric Burdon & The Animals, plus moderne et original, inspiré par la nouvelle scène de San Francisco.


Les Kinks, porté par le style tellement original de Ray Davies, montent à la première place des hit parades anglais avec le fainéant "Sunny afternoon" (#1 UK-#14 US).




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1966   Mar 14 Oct 2014 - 16:45

JUILLET

C'est l'été, c'est les vacances… Une petite place au soleil.

The Shadows "A place in the sun" (#24 UK)




Le nouveau Manfred Mann retrouve le succès avec cette reprise de Bob Dylan "Just like a woman" (#10 UK).




Les Yardbirds sont toujours au top avec ce nouveau tube composé par le groupe: "Over, under, sideways, down" (#10 UK-#13 US).



En réalité le groupe est au point d'implosion. Peu après la sortie de ce titre, le bassiste Paul Samwell Smith quitte les Yardbirds pour devenir producteur.
Chris Dreja passe à la basse tandis qu'on embauche un 2e guitariste… Jimmy Page!


Donovan quitte enfin ses habits de folkeux pour se mettre à la pop psychédélique.
Il réussit sa conversion avec "Sunshine Superman" (#2 UK-#1 US).




Les Troggs assoient leur popularité avec un nouveau single triomphal, signé Reg Presley: "With a girl like you" (#1 UK-#29 US).


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1966   Mer 15 Oct 2014 - 15:09

AOÛT

Ce mois-ci sortie de l'album des Beatles "Revolver" comprenant deux grands tubes:

"Eleanor Rigby" (#1 UK-#11 US) et "Yellow submarine" (#1 UK-#2 US), tous deux signés Lennon-Mccartney, et le dernier chanté par Ringo.

Ce mois-ci, ils donnent leur dernier concert au Candlestick Park de San Francisco.



Les deux vidéos sont extraits du long métrage d'animation "Yellow submarine" de 1968.


Les Small Faces cartonnent ce mois-ci avec leur "All or nothing" (#1 UK),




Le Spencer Davis Group est toujours au top avec "When I come home" (#12 UK) signé Jackie Edwards/Stevie Winwood.




Les Who continuent à provoquer avec leur nouveau single "I'm a boy" (#2 UK), histoire d'enfants maltraités.
Si le thème est traité avec humour bien sûr, les paroles elles, sont sans équivoque. C'est un thème que Pete Townshend utilisera souvent, lui même ayant souffert de ce genre d'abus.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1966   Mer 15 Oct 2014 - 15:20

SEPTEMBRE

Les Stones déjantent et partent dans le rock psychédélique le plus barje avec leur nouveau single "Have you seen your mother, baby, standing in the shadow?" (#5 UK-#9 US)… Tout un programme.

Sur la pochette du single, les cinq Stones se sont déguisés et maquillés en femmes et cela va choquer les bonnes gens.




Les Troggs choquent aussi avec ce "Je ne peux pas me contrôler", chanson on ne peut plus sexy et macho.

"I can't control myself" (#2 UK-#43 US).



Ah la la ces anglais, qu'est-ce qu'ils ne vont pas encore inventer?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1966   Mer 15 Oct 2014 - 15:36

OCTOBRE

Les Shadows sont définitivement sur la pente savonneuse.

"The dreams I dream" (#42 UK).




Tout va bien pour les Hollies au contraire, qui se mettent enfin à la composition avec succès.
Premier exemple: "Stop! Stop! Stop!" (#2 UK-#7 US) composé par le trio de tête: Allan Clarke, Tony Hicks et Graham Nash.


(Info: la vidéo datant de 1969, Nash est remplacé par Terry Sylvester).


J'adoooore ce titre de Manfred Mann "Semi-detached suburban Mr. James" (#2 UK)




Les Yardbirds, avec vous ne rêvez pas, Jeff Beck et Jimmy Page, obtiennent un succès moyen avec le génial "Happenings ten years time ago" (#43 UK-#30 US), peut-être en avance de quelque mois sur son temps.



Début 67, Jeff Beck les quitte pour former son Jeff Beck Group et les Yardbirds continuent en quatuor.
Malheureusement le succès va leur échapper et malgré un ultime titre dans le top 50 US (Ha ha said the clown), le groupe plonge dans les abimes de l'oubli.

Séparé en mars 1968, les Yardbirds vont être à l'origine de deux grands groupes des années 70: le progressif Renaissance et le plus lourd Led Zeppelin, qui va rapidement devenir l'un des groupes les plus populaires au monde.

Bye bye les Yardbirds… Sad


Tout va très vite pour le Spencer Davis Group. Désormais les tubes s'enchainent et la pression est énorme.
Surtout, Stevie Winwood, la jeune star montante, a des envies d'émancipation.

Le dernier tube en date, c'est "Gimme some lovin'" (#2 UK-#7 US) composé par Davis et les frères Winwood.




A l'époque, le buzz c'est un nouveau groupe nommé Cream qui comme son nom l'indique, regroupe la crème des musiciens anglais: le guitariste Eric Clapton (Yardbirds-Bluesbreakers), le bassiste Jack Bruce (Graham Bond Organization, Manfred Mann, Bluesbreakers) et le batteur Ginger Baker (Graham Bond Organization).

Leur premier single déçoit les attentes, avec ce titre humoristique, signé Jack Bruce et son parolier Pete Brown: "Wrapping paper" (#34 UK).


Le monde attend autre chose de vous les gars.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1966   Mer 15 Oct 2014 - 16:00

NOVEMBRE

Les Kinks atteignent des sommets avec ce titre extrêmement gloomy, triste et beau en même temps: "Dead end street" (#5 UK) et sa vidéo qui choqua à l'époque.


Le must absolu de la pop anglaise.


Donovan réussit à placer un titre au sommet des hit parades en parlant de bananes électriques, moi je dis bravo.

"Mellow yellow" (#8 UK-#2 US).




Les Small Faces devant publier un tube tous les deux/trois mois, cherchent l'inspiration partout y compris dans les chants religieux.
C'est ainsi qu'on se retrouve avec ce titre franchement médiocre "My mind's eye" (#4 UK) pompé sur "gloria in excelsis deo".
Pas grave ils feront mieux plus tard.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1966   Mer 15 Oct 2014 - 16:16

DECEMBRE

Entre la séparation des Animals originaux et la formation des nouveaux Animals, Burdon enregistre un album solo parut sous le nom Eric Burdon & The Animals, et dont le single sera "Help me girl" (#14 UK-#29 US).




The Who, plus fous furieux que jamais, publient ce joyeux "Happy Jack" (#3 UK-#24 US) en décembre.



Histoire vraie: lors de l'enregistrement des parties chantées, le groupe eut de la peine à terminer, Keith Moon s'étant mis à tout casser dans le studio.


Premier classique de Cream: "I feel free" (Bruce-Brown) (#11 UK) laissant entrevoir de très grandes choses.




1966 aura été une année incroyablement riche pour les Troggs qui la terminent en beauté avec "Anything that you want me" (#8 UK).




On termine l'année 1966 avec l'apparition d'un nouveau groupe venu de Birmingham (Midlands de l'ouest), The Move: Carl Wayne (chant), Roy Wood (chant, guitare), Trevor Burton (guitare), Ace Kefford (basse) et Bev Bevan (batterie).

Ce groupe pop mélodique incroyable d'originalité possède un atout majeur dans ses rangs, un génie du nom de Roy Wood.
Auteur-compositeur-chanteur-musicien et bientôt producteur, il compose des titres inoubliables et remarquables.

Premier tube en décembre 1966 avec "Night of fear" signé Roy Wood (#2 UK).


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brit Pop-1966   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brit Pop-1966
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tilt 09/11/1966
» Appel aux témoignages - Oct 1966
» The Yardbirds - Roger The Engineer (1966)
» Tauhid (1966)
» The Ugly Ducklings - Somewhere Outside (1966)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum-O-Scope :: Musique :: Brit Pop-Top 50-
Sauter vers: