Forum-O-Scope

Forum sur les séries télés, le cinéma, la musique, les jeux vidéos, etc...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Derniers sujets
» Brit Pop-1972
Ven 13 Mar 2015 - 15:51 par Pascal

» Les Enfoirés-Toute la vie
Jeu 5 Mar 2015 - 22:41 par kristie

» Nouvelle star - Que deviennent-ils-elles?
Jeu 5 Mar 2015 - 15:33 par kristie

» Brit Pop-1971
Jeu 5 Fév 2015 - 17:59 par Pascal

» Woody Allen
Mar 30 Déc 2014 - 22:46 par Pascal

» Brit Pop-1970
Mer 24 Déc 2014 - 18:28 par Pascal

» coup de coeur et coup de pouce
Sam 13 Déc 2014 - 3:32 par Pascal

» Brit Pop-1969
Mar 2 Déc 2014 - 18:29 par Pascal

» Brit Pop-1968
Mar 18 Nov 2014 - 18:53 par Pascal

Sujets similaires

Partagez | 
 

 Brit Pop-1969

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Brit Pop-1969   Dim 23 Nov 2014 - 21:30

En 1969, deux forts courants se créent dans l'univers de la pop anglaise:

Le hard rock, venant du blues anglais, avec Led Zeppelin à sa tête, qui ne sortira aucun single en Angleterre durant sa courte existence.
Non pas de "Whole lotta love" ou "Stairway to heaven" ici.

Derrière Led Zeppelin, suivent Deep Purple, Free, et bientôt Uriah Heep, Black Sababath, UFO etc…


L'autre fort courant c'est le rock progressif, venant lui de la pop psychédélique, avec à sa tête: Yes, King Crimson, Caravan et très bientôt, ELP et Genesis.

Mais en filigrane, se devine déjà un nouveau courant plus commercial qui va exploser dans les deux années qui vont suivre: le glam rock.
Des gens comme David Bowie ou Marc Bolan dessinent les contours de cette nouvelle épopée qui va occuper les charts anglais jusqu'au milieu des années 70.

JANVIER


On croyait les Move perdus, il n'en est rien, le génie de Roy Wood leur permet d'atteindre leur apogée avec le triomphe de "Blackberry way" (#1 UK) qui restera leur plus grand succès.



Trevor Burton, le bassiste, quitte les Move ensuite, remplacé par Rick Price.


Les Bee Gees ont osé tenter l'opéra rock avec le double album "Odessa" qui restera probablement comme leur chef d'oeuvre absolu.

En extrait: "First of May" (#6 UK-#37 US).



Durant les séances, le guitariste Vince Melouney a quitté le groupe.

Quelques mois plus tard, c'est Robin Gibb qui fait ses valises pour tenter l'aventure solo.

Les frères Barry et Maurice Gibb continuent en duo, toujours accompagnés par le batteur Colin Peterson.

_________________


Dernière édition par Pascal le Dim 30 Nov 2014 - 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1969   Lun 24 Nov 2014 - 16:31

FEVRIER

Avec leur nouveau guitariste, Terry Sylvester, les Hollies repartent à l'assaut des hit parades, avec un très beau "Sorry Suzanne" (#3 UK), pas révolutionnaire, mais qui replace les Hollies parmis les gros vendeurs de l'époque.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1969   Lun 24 Nov 2014 - 16:39

MARS

En mars 1969, on retrouve les Kinks, avec un nouveau bassiste: John Dalton.

Leur nouveau single "Plastic Man" (#31 UK), sera censuré par la BBC pour la phrase "plastic bum" (derrière en plastique), d'où le peu de succès du disque.




En 1969, les Who deviennent LE groupe ultime, le groupe rock de référence, avec leur grand opéra rock "Tommy", conçu par le guitariste Pete Townshend.
L'histoire de ce petit garçon aveugle, sourd et muet, abusé par sa famille et qui devient à l'adolescence champion de flipper.
Ayant retrouvé ses sens perdus, il devient le grand gourou (Skippy?) d'une nouvelle secte avant d'être rejeté par ses adeptes.

Un tube en est tiré: "Pinball wizard" (#4 UK-#19 US).




Le grand groupe Cream se sépare début 1969 avec ce dernier single "Badge" (#18 UK), co-écrit par Eric Clapton et son ami, George Harrison.



Après un passage chez Blind Faith avec Stevie Winwood et Delaney & Bonnie, Eric Clapton va démarrer une carrière solo prolifique l'année suivante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1969   Mar 25 Nov 2014 - 16:14

AVRIL

En janvier 1969, les Beatles ont bien failli se séparer, pendant les séances d'un projet baptisé "Get Back", mais qui sera abandonné.

Le projet était de filmer les Beatles en train d'enregistrer leur nouvel album, mais après une semaine, le climat hyper tendu entre les cinq artistes (oui oui, Yoko était à toutes les séances) amena George Harrison à quitter les Beatles.
Récupéré après une petite semaine, les Beatles vont terminer ce projet sans toutefois aller jusqu'au bout.

Il sera réanimé en 1970 sous le nom de "Let it be".

Pour terminer ce film, les Beatles décident de donner un concert improvisé sur le toit des bureaux d'Apple, le 31 janvier 1969, concert stoppé net après une vingtaine de minutes par la police.
Ce micro concert du 31 janvier 1969 sera leur dernière prestation live.

En avril, on décide de publier le single "Get back" (#1 UK-US) signé Mccartney, et encore une fois, c'est un triomphe.




les Manfreds publient un ultime single "Ragamuffin Man" (#8 UK), mais les musiciens détestent ce titre qui va cartonner pendant des mois.



Divisé en deux camps, le groupe splitte peu après, Manfred et le batteur Mike Hugg partant former le jazzy Manfred Mann Chapter Three.
On retrouvera Klaus Voormann avec les ex-Beatles, Tom Mcguinness au sein du Mcguinness-Flint, quand à Mike D'abo il va devenir un compositeur à succès (Handbags & gladrags pour Chris Farlowe, Build me up buttercup pour les Foundations etc).

Pour Manfred, il faudra attendre 1973 et son nouveau groupe Manfred Mann's Earth Band pour retrouver les hit parades.



Pour Status Quo, plus rien ne va.
Leur pop acidulée a fait long feu.

En 1969, leur seul succès (mineur) sera le mielleux "Are you growing tired of my love?" (#46 UK).



Leur brutale chute de popularité va les amener à changer de style.


En 1969, Fleetwood Mac est LE groupe de blues rock à suivre.
Sous l'égide de Peter Green, le groupe est au sommet des hit parades, avec entre autres ce superbe "Man of the world" (#2 UK).




Un autre groupe à suivre est Jethro Tull, mené par le flutiste Ian Anderson et qui a trouvé en Martin Lancelot Barre, un guitariste d'exception.

Nouveau succès ce mois-ci avec "Living in the past" (#3 UK-#11 US).





Depuis 1968, un autre grand groupe de blues est né à Londres: Chicken Shack, le petit frère de Fleetwood Mac.

En son sein se trouve l'un des guitaristes de blues anglais les plus sous-estimé: Stan Webb.
La rythmique est assurée par Andy Silvester (basse) et Dave Bidwell (batterie).
Mais la personalité qui ressort le plus du groupe c'est la pianiste, organiste et chanteuse Christine Perfect.

Enfin, une meuf dans l'univers de la pop anglaise.

Christine est la petite amie du bassiste du Fleetwood Mac, John Mcvie et prendra son nom en 1970.

Premier tube de Chicken Shack et premier tube de miss Perfect: "I'd rather go blind" (#14 UK), reprise d'un classique d'Etta James.



Savourez sans modération la voix eraillée de Christine Perfect.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1969   Mer 26 Nov 2014 - 17:28

MAI

John épouse Yoko, et écrit une chanson sur les dernières mésaventures du couple.

Ringo & George étant absent des studios, le titre va être enregistré par John (guitares) et Paul (basses et batterie).

Le single "The Ballad Of John & Yoko" (#1 UK-#8 US), est encore une fois un triomphe.





Les Bee Gees eux, semblent survivre au départ de Robin Gibb.

Barry et Maurice, toujours accompagnés de leur batteur Colin Peterson, enregistrent le single "Tomorrow Tomorrow" (#23 UK).





Le Tyrannosaurus Rex bat de l'aile.

La surprise passée, le public peine à se passionner pour les deux albums annuels.
Bolan décide d'intégrer une guitare électrique à leur son acoustique, contre l'avis du percussioniste Steve Peregrine Took.

Cela donne "The King Of The Rumbling Spires" (#44 UK), succès mineur.



Took va rapidement quitter le duo, remplacé par un autre percussioniste, Mickey Finn, avant que le duo ne raccourcisse leur nom en T.Rex.

_________________


Dernière édition par Pascal le Lun 1 Déc 2014 - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1969   Jeu 27 Nov 2014 - 17:02

JUNE

Ce mois-ci, Donovan, accompagné par le Jeff Beck Group publie son dernier succès anglais: "Barabajagal" (#12 UK-#36 US).



Malgré une carrière qui va se poursuivre jusqu'au milieu des années 70, et des come backs réguliers, ce single reste le dernier classé dans les charts anglo-saxons.

Bye bye Donovan Sad


Procol Harum connait un joli succès… Aux Etats-Unis, mais en Europe c'est plus difficile, le groupe peine à faire oublier "A whiter shade of pale".

Pourtant, on aurait pu croire au tube avec ce magnifique "A salty dog" (#44 UK), malheureusement ce ne sera pas le cas.



Prenez donc quelques minutes pour écouter la voix et le talent de Gary Brooker sur cette sublime ballade.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1969   Ven 28 Nov 2014 - 18:34

JULY

Brian Jones, viré des Rolling Stones en début d'année, vient de se noyer dans sa piscine.
Cause officielle: accident.

Les Stones sont bien évidemment attristé par la nouvelle, mais ils sont déjà plus loin.

Avec leur nouveau guitariste, Mick Taylor, ex-Bluesbreakers, ils cartonnent au même moment avec le paillard "Honky tonk women" (#1 UK-US).



Les Rolling Stones se préparent à dominer la décénnie à venir…



Les Move, malgré le départ de Trevor Burton, remplacé par le bassiste Rick Price, lui aussi de Birmingham, continuent à cartonner avec ce nouveau tube signé Roy Wood: "Curly" (#12 UK).





John Lennon commence à sortir du carcan des Beatles en sortant un premier single solo "Give peace a chance" (#2 UK-#14 US).



Donne une chance à la paix.


En 1969, arrive un extra-terrestre parmi nous, pauvres humains.
Il se nomme David Bowie, vient de la planète Mars et s'apprête à nous exploser la tête.

En réalité, le jeune Davy Jones fait de la musique depuis 1964 mais sans jamais rencontrer le succès.
1969 est l'année où l'homme met le pied sur la lune pour la première fois alors que le film "2001 Odyssée de l'espace" est dans tous les esprits.
Bowie fait d'une pierre deux coups avec cette chanson qui sera diffusée la première fois lors de la mission Apollo 11.

Cette année-là, "Space oditty" se classe à la 5e place des charts. C'est déjà un grand succès pour Bowie.
Mais quand le single sera réédité en 1972, avec une toute nouvelle vidéo, le titre montera à la 1ère place des charts anglais.



C'est le début d'une incroyable carrière pour un incroyable artiste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1969   Dim 30 Nov 2014 - 14:52

AOUT

Les Bee Gees (sans Robin) continuent à triompher avec ce "Don't forget to remember" (#2 UK).





Steve Marriott a quitté les Small Faces pour former Humble Pie avec Peter Frampton (guitare), Greg Ridley (basse) et Jerry Shirley (batterie).

Leur premier single signé par Marriott "Natural Born Bugie" est un succès (#4 UK), malheureusement, ce sera aussi le dernier.



Malgré une longue carrière jusqu'au milieu des années 80, Steve Marriott, avec Humble Pie ou les Small Faces (reformés en 77/78), ne retrouvera jamais le succès dans son pays d'origine.

Le 19 avril 1991, il s'endort avec une cigarette allumée et meurt dans l'incendie de sa maison.

Triste non? Sad

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1969   Dim 30 Nov 2014 - 14:57

SEPTEMBRE

Ce mois-ci, les Hollies publient l'un de leur plus grand succès: "He ain't heavy, he's my brother" (#1 UK-#7 US).




Nouveau succès pour Fleetwood Mac avec "Oh well" de Peter Green (#2 UK).


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1969   Lun 1 Déc 2014 - 17:33

OCTOBRE

En octobre, les Beatles publient leur dernier album enregistré: "Abbey Road".

Chef d'oeuvre absolu, cette oeuvre fait honneur à leur carrière en clôturant leur aventure sur une note positive "Et à la fin l'amour que tu reçoit est égal à l'amour que tu donnes.".

Un single double face A en sera issu: "Something" de George Harrison (#4 UK-#3 US) et "Come together" de John Lennon (#4 UK-#1 US).




Ce que Lennon sussurre en début de couplet est "Shoot me" (tue moi ou shoot moi en référence à l'héroïne), noyé dans le mix par George Martin, qui avait peur qu'un déséquilibré prenne ça au premier degré.
11 ans plus tard, ce sera le cas.

En septembre, lors d'une séance de travail, John Lennon a annoncé aux autres Beatles et à leurs managers qu'il quittait les Beatles.
L'annonce est gardée secrète et personne n'en parle, mais John Lennon cesse de venir aux séances de studio et aux réunions.

Il forme à l'époque son propre groupe, le Plastic Ono Band, groupe fantôme au personnel fluctuant.

Le même mois, il publie un 2e single solo avec son groupe, constitué d'Eric Clapton (guitare), Klaus Voormann (basse) et Ringo Starr (batterie): "Cold turkey" (#7 UK), qui raconte ses déboires avec l'héroïne qu'il va bientôt abandonner, heureusement.





Jethro Tull continue de gagner des fans, surtout aux Etats-Unis où le groupe va triompher.
Nouveau single signé Ian Anderson ce mois-ci: "Sweet Dream" (#7 UK).





Depuis la fin de 1967, un nouveau groupe Londonien capture l'imagination de ses fans avec son mélange rock/blues/folk et rock progressif.
C'est Family, avec Roger Chapman (chant), Charlie Whitney (guitare), l'ex Animals John Weider (violon et basse), Rob Townshend (batterie) et Jim King (saxos).

Premier succès anglais avec "No mule's fool" (#29 UK), signé Chapman/Whitney.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1969   Mar 2 Déc 2014 - 18:16

NOVEMBRE

Christine Perfect a quitté Chicken Shack pour une carrière solo, avant de rejoindre Fleetwood Mac.

Rejoint par Paul Hammond, le groupe de Stan Webb place un deuxième et dernier titre dans les hit parades anglais: "Tears in the wind" (#29 UK).



Le groupe va pourtant continuer jusqu'au milieu des années 70…

Bye bye Chicken Shack Sad

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 54
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Brit Pop-1969   Mar 2 Déc 2014 - 18:29

DECEMBRE

Suite à la sortie de leur chef d'oeuvre suivant "Arthur Or The Decline & Fall Of The British Empire", les Kinks placent un nouveau titre dans les hit parades: le génial et acide "Victoria" (#33 UK).



Serait-on à l'aube d'une résurgence des Kinks?


Mais le groupe qui fait le buzz en cette fin d'année c'est Badfinger.

Venus du Pays De Galles: Pete Ham (chant, guitare), Joey Molland (guitare), Tom Evans (chant, basse) et Mike Gibbins (batterie), sont distribués par Apple et sponsorisés par les Beatles.
Paul Mccartney leur écrit sur mesure ce "Come and get it" (#4 UK-#7 US) pour le film "The Magic Christian" dans lequel joue Ringo Starr.



Loin de n'être qu'une pâle copie des Beatles, ils vont être à la base d'un style que l'on va appeler le power pop, typique des années 70.

Badfinger possède également l'histoire la plus triste de la pop music...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brit Pop-1969   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brit Pop-1969
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Doors : The Soft Parade (1969)
» Sam Gopal - Escalator (1969)
» Nick Drake : Five Leaves Left (1969)
» Jimmy Dawkins : Fast Fingers (1969)
» Leon Thomas : Spirits Known And Unknown (1969)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum-O-Scope :: Musique :: Brit Pop-Top 50-
Sauter vers: