Forum-O-Scope

Forum sur les séries télés, le cinéma, la musique, les jeux vidéos, etc...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Derniers sujets
» Brit Pop-1972
Ven 13 Mar 2015 - 15:51 par Pascal

» Les Enfoirés-Toute la vie
Jeu 5 Mar 2015 - 22:41 par kristie

» Nouvelle star - Que deviennent-ils-elles?
Jeu 5 Mar 2015 - 15:33 par kristie

» Brit Pop-1971
Jeu 5 Fév 2015 - 17:59 par Pascal

» Woody Allen
Mar 30 Déc 2014 - 22:46 par Pascal

» Brit Pop-1970
Mer 24 Déc 2014 - 18:28 par Pascal

» coup de coeur et coup de pouce
Sam 13 Déc 2014 - 3:32 par Pascal

» Brit Pop-1969
Mar 2 Déc 2014 - 18:29 par Pascal

» Brit Pop-1968
Mar 18 Nov 2014 - 18:53 par Pascal

Sujets similaires

Partagez | 
 

 Serge Gainsbourg-1962

Aller en bas 
AuteurMessage
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Serge Gainsbourg-1962   Jeu 1 Déc 2011 - 23:45

SLC Salut Les Copains.....

La France est submergée par une nouvelle vague d’interprètes talentueux ou non, et qui squattent les premières places des hit parades, les radios, les journaux et la télé.

Ils se nomment Johnny Halliday, Sheila, Sylvie Vartan, Eddy Mitchell, Dick Rivers, Richard Anthony, Dalida et ça c’est le haut du panier........

Parmi les plus talentueux on remarque la jeune Françoise Hardy qui se démarque par son ton unique, décalé, son univers mélancolique et son physique androgyne, ou dès 1963 la très jeune France Gall qui malgré son inexpérience, impressionne les amateurs de jazz avec sa version parfaite en tous points du jazzy "Pense à moi" sur son premier maxi 45 tours.

La chanson rive gauche va être balayée par cette vague de jeunes chanteurs qui reprennent des tubes de la variété américaine ou du rock’n’roll en version aseptisée, et seuls les meilleurs survivront : Barbara, Léo Ferré, Guy Béart, Brel, Brassens, Nougaro et bien évidemment Gainsbourg, même si en 1962, cela est loin d'être évident .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg-1962   Jeu 1 Déc 2011 - 23:49

FEVRIER

Un nouveau classique composé exclusivement pour la grande Juliette Gréco :



Accordéon (Gainsbourg)

un classique intemporel de la chanson populaire française.

(Accordez accordez accordez donc, l’aumône à l’accordé l’accordéon)


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg-1962   Jeu 1 Déc 2011 - 23:53

MARS

Dans l'émission de TV "Mardi Gras", Serge Gainsbourg interprète un classique de Frehel : "Les petits pavés" (Delmer).



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg-1962   Ven 2 Déc 2011 - 0:14

MAI

La déprime s'installe chez Gainsbourg, et son 4e album 25 cm "No. 4" s'en ressent : mélancolique dans “Les goémons”, nostalgique dans “Black trombone”, alcoolique dans "Intoxicated man”, avant de mettre sa mort en scène dans “Requiem pour un twisteur” qui résume assez bien sa vie nocturne.





Les goémons (Gainsbourg)
Black trombone (Gainsbourg)
Baudelaire (Gainsbourg-Baudelaire)
Intoxicated man (Gainsbourg)

Quand tu t’y mets (Gainsbourg)
Les cigarillos (Gainsbourg)
Requiem pour un twisteur (Gainsbourg)
Ce grand méchant vous (Gainsbourg-Claude)



Du très grand Gainsbourg (et du moins bon aussi, Serge Gainsbourg insistant pour nous refaire le coup du poème classique mis en musique) pour un disque qui encore une fois ne s’est pas du tout vendu .

Les goémons

Chanson phare de l’album, même si elle ne fut pas un tube loin de là.

Texte très mélancolique, pratique pour vous remonter le moral un soir de déprime.

(Algues brunes ou rouges dessous la vague bougent, les goémons.
Mes amours leur ressemblent, il n’en reste il me semble que goémons.
Que des fleurs arrachées se mourant comme les noirs goémons.
Que l'on prend, que l'on jette, que la mer rejette….les goémons
)

Black trombone

Superbe titre…j'insiste…..mais encore une fois grosse déprime.

(Black trombone, monotone, c’est l’automne de ma vie,
plus personne ne m’étonne, j’abandonne, c’est fini
.)

Intoxicated man

Réponse au “Je bois” de Boris Vian ou au “A jeun” de Jacques Brel, voici le Gainsbourg éthylique.

(Je bois à trop forte doses,
je vois des éléphants roses,
des araignées sur le plastron de mon smoking,
des chauves souris au plafond du living.....room.
)

Requiem pour un twisteur

Serge Gainsbourg, prophétique, signe ici son propre requiem :

(Dites moi tout ça ne pouvait pas durer ?
Le contraire m’eut étonné !
Je crois quant à moi que c’est le coeur qui a lâché,
quelle horreur!
)

Deux singles extraits de l’album seront publiés :
Un maxi quatre titres avec “Les goémons” et un simple “Requiem pour un twister”.



_________________


Dernière édition par Pascal le Ven 2 Déc 2011 - 0:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg-1962   Ven 2 Déc 2011 - 0:21

Quelques vidéos :








_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg-1962   Ven 2 Déc 2011 - 21:09

JUIN

Maxi 45 tours de Catherine Sauvage "Chante Serge Gainsbourg".



Black trombone (Gainsbourg)
Les goémons (Gainsbourg)
L'assassinat de Franz Lehar (Gainsbourg)
Baudelaire (Gainsbourg-Baudelaire)


L’assassinat de Franz Lehar

Titre inédit dans la discographie de Serge Gainsbourg, et difficile à trouver mais que j’aime particulièrement, surtout lorsqu’elle fut interprétée par Gainsbourg et Philippe Clay à la télévision en 1964.

La rencontre entre le chanteur et un homme orchestre qui massacre “la veuve joyeuse”.

(Ce qui sortait de ses instruments c’était sanglant,
j’aurais voulu pour entendre ça que vous soyez là,
c’était Byzance, en apparence, une connaissance....

J’ai reconnu dans ce tintamarre mon Franz Lehar,
il me l’avait si bien arrangé qu’c’était pitié,
en voyant ça j’ai crié à l’assassinat
)


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg-1962   Ven 2 Déc 2011 - 21:15

AOUT

Jupette story 3 : "Hercule se déchaîne" de Gianfranco Parolini avec Brad Harris, Luisella Boni, Mara Berni, Sergio Ciani……et Serge Gainsbourg dans le rôle de l'infâme Menistus !



Tourné en même temps que "Samson contre Hercule" avec les mêmes acteurs (mais pas les mêmes personnages à part Hercule), au point où certains jours Gainsbourg ne sait plus dans quel film il joue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg-1962   Ven 2 Déc 2011 - 21:24

SEPTEMBRE

Michèle Arnaud reprend "Les goémons" sur son album 25 cm "Michèle Arnaud".



Les goémons (Gainsbourg)

Pour l'occasion, Serge Gainsbourg va entièrement réécrire le 2e couplet.

(Mes blessures revivent à la danse lascive des goémons.
Que la rive était belle sous la noire dentelle des goémons.
Nous roulâmes ensemble enchaînés il me semble aux goémons.
Remuant en silence à la sourde cadence des goémons.
)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg-1962   Ven 2 Déc 2011 - 21:29

OCTOBRE


CATASTROPHE… affraid




Gloria Lasso reprend “la chanson de Prévert”, à réserver aux fans de la dame, qui massacre le rythme des vers en rajoutant des mots là où il ne faut pas.

(c’était ta préférée je crois, je crois qu’elle est de Prévert et Kosma)

Un disque 100% sucre à éviter aux diabétiques.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg-1962   Ven 2 Déc 2011 - 21:35

Le même mois, Serge Gainsbourg rencontre Edith Piaf, une Edith Piaf déjà bien malade.

Elle l'invite dans son appartement Boulevard Lannes, et lui commande quelques chansons.

Malheureusement, la grande dame mourra l'année suivante sans avoir enregistré la moindre chanson de Gainsbourg.

Or, et c'est là qu'on se dit que le monde est petit : à la même époque Jane Birkin habite dans le même immeuble, envoyé à Paris dans une grande famille pour apprendre le français parmi d'autres choses……se sont-ils croisés dans les escaliers ou dans l'ascenseur ?

Dieu seul le sait.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Pascal
Long Live Who?
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9223
Age : 55
Localisation : Urba City, Suisse Wallone
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg-1962   Ven 2 Déc 2011 - 21:49

NOVEMBRE

C'est bientôt la nouvelle génération qui viens chercher des chansons auprès de Gainsbourg, qui se retrouve devant un choix cornélien : continuer à faire de la chanson avant-gardiste, jazzy et intello et garder l'image d’artiste maudit et incompris OU retourner sa veste et profiter de cette manne miraculeuse qui porte le nom de yé-yés.

Le choix, même s’il ne sera pas sans conséquences, sera vite fait.

Première servie Petula Clark, une chanteuse anglaise à l'époque considérée comme originale et décalée.

Elle va rapidement devenir jusque vers la fin des années 60 l'artiste européenne la plus populaire.



Vilaine fille, mauvais garçon (Gainsbourg)

Vilaine fille, mauvais garçon

Serge Gainsbourg joue à fond le jeu des chansons yé-yés sur le thème, les copains sympas, les filles & les garçons, quoique Gainsbourg y place une phrase assez osée, ni vu ni connu.

(Il n'est pas âme qui vive, qui me plaise autant que toi
Et si j'étais plus naïve, tu m'apprendrai tout ce que je sais déjà
)


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chronikoscope.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Serge Gainsbourg-1962   

Revenir en haut Aller en bas
 
Serge Gainsbourg-1962
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Serge Gainsbourg ( une vie héroïque )
» Vieille Canaille (Serge Gainsbourg)
» Serge Gainsbourg
» [YOUTUBE] Serge Gainsbourg parle de Michael Jackson.
» cover l'anamour Serge Gainsbourg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum-O-Scope :: Musique :: Serge Gainsbourg-
Sauter vers: